Home » Changer & agir » Je consomme responsable » Gratuivorisme : Se servir dans les poubelles
14
Nov

Gratuivorisme : Se servir dans les poubelles

Vous voyez quoi sur cette photo ? Du pain ? Et bien moi, je vois autre chose. Pour moi, ce sont des kilos de gâchis. Car les pains que vous voyez, je les ai trouvés dans une poubelle…

C’était hier en fin de journée, sur Châlon sur Saône. Nous nous sommes arrêtés en voiture avec Fred pour acheter quelques produits dans une épicerie et en sortant de la voiture, Fred a remarqué un sac rempli de pains qui dépassaient d’une poubelle. Pas étonnant, nous étions à côté d’une enseigne de boulangerie Marie Blachère. On s’est dits qu’on allait récupérer ce pain pour nos poules et pour les chevaux d’une amie, pensant que ce pain était rassis. Mais en le prenant, indignation, ce pain était frais, datant d’hier, encore moelleux, bon à être consommé. Nous avons récupéré un sac entier dans les poubelles, soit une trentaine de pains, mais il y en avait encore deux sacs plein en dessous.

C’est la première fois que je récupère quelque chose dans une poubelle, comme les freegans. Et voyez vous, ça me dégoûte un peu. Ce n’est pas le fait de consommer des produits issus des poubelles, non, c’est plutôt de savoir que cette boulangerie jette sans états d’âme, alors qu’elle aurait pu en faire profiter des familles qui n’ont pas grand chose pour vivre et se nourrir. La personne qui gère les stocks ne doit pas être très douée au passage. Bref, cette boulangerie aurait pu donner ces pains aux restos du coeur par exemple. Ça ne faisait pas de grosse différence pour elle entre donner ou jeter alors que pour les familles qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts, avoir du pain frais ça peut apporter un réel plus (d’un point de vue nutritif et gustatif).

pain_gachis

Je sais que la plupart des industriels mettent en avant certains aguments (comme les dates de conservation, les risques sanitaires) quand il s’agit de trouver des excuses pour se disculper, quand ils préférent jeter ou mettre de la javel sur de la nourriture « périmée » pour que personne n’en profite. Mais le pain, c’est un aliment qui se garde. Même rassis, on peut en faire des plats, des croûtons, du pain perdu, des puddings… Et même le donner aux animaux.

Combien de pains finissent chaque jour dans les poubelles alors qu’ils pourraient être consommés, partagés, offerts ?

Je suis indignée, choquée même. Mais dans quelle société vivons-nous ? Que faire quand on voit ce genre de pratiques ? Dénoncer, boycotter l’enseigne (ça je le fais déjà) ?

Et vous, vous est-il arrivé de vous servir dans des poubelles ou de constater ce genre de comportements ? Que faire pour limiter ce genre de pratiques ?

16 Responses to "Gratuivorisme : Se servir dans les poubelles"

Add Comment
  1. pilon

    14 novembre 2013 at 13 h 13 min

    Etonnant ,la boulangerie à côté de la boutique n’en jette jamais ils congèlent et l’offre le pain aux clients qui viennent tard quand toute la fournée du jour à été vendu . et le donne à des associations.

    Peut-être qu’il y en a pour plus cher d’acheminement aux centres sociaux les plus proche pour expliquer ce gâchis…

    Répondre
    • Marie-France

      14 novembre 2013 at 13 h 20 min

      Pas évident… Je crois que les restos du coeur se déplacent, c’est la cas pour un de mes clients qui les appelle en cas de surplus !

      Répondre
  2. Pauline

    14 novembre 2013 at 23 h 10 min

    Bonsoir!
    J’ai découvert ce blog il y a seulement quelques jours, et je l’ai lu en long en large et même en travers, alors merci!
    Pour ce qui est du gaspillage, j’ai pu remarquer que certaine villes en France sont les pros pour jeter absolument tout. Il a quelques années, lorsque je vivais à Blois, nous faisions un « tour des poubelles » tous les soirs avec une amie les soirs d’été. Evidemment, nous trouvions toujours quelque chose : vêtements (parfois neufs), livres, vinyls, tableaux, déco, électroménager (qui fonctionnait toujours) et bien sur de la nourriture. Plusieurs fois, nous nous sommes retrouvés avec des kilos et des kilos de pains, baguettes et autres chouquettes, brioches, torsades, et j’en passe!
    En tant qu’étudiante, ça rajoute tout de suite quelques petits plaisirs (et gratuits en plus, alors le plaisir est d’autant plus intense! )
    J’ai même vécu quelques jours dans les Pyrénées avec des freegans, avec qui nous avons fait de super petits plats! Toutes les denrées étaient encore bonnes, même la viande, c’est dire! Je ne comprends vraiment pas pourquoi les enseignes ne se bougent pas alors qu’il y a tant de gens qui sont dans le besoin!…
    Bref, coup de gueule du soir, bonsoir !
    🙂

    Répondre
    • Marie-France

      15 novembre 2013 at 11 h 28 min

      Merci Pauline pour ce coup de gueule. L’expérience avec des freegans doit être riche d’apprentissage, après cela on doit avoir du mal à payer pour de la nourriture, surtout quand on trouve des trésors (alimentaires, vestimentaires) dans les poubelles !

      Répondre
  3. Beldivalou

    15 novembre 2013 at 7 h 43 min

    Et oui ,il y a de quoi s’indigner…
    justement ,hier soir je suis allée à la projection du film TASTE THE WASTE suivie d’un débat…et nous vivons dans un monde absurde de surabondance et d’immense gâchis
    que faire à par boycotter toutes ces enseignes de grande distribution qui jettent en toute impunité…
    Moi j’achète mon pain à un artisan boulanger bio nature et progrès (l’ami du pain) et quand il lui reste du pain de la veille il le vend moitié prix et je suis la première à en acheter car de toute façon du bon pain au levain comme le sien je le garde la semaine.
    Vers chez moi (Reyrieux dans l’Ain) ,il y a une épicerie solidaire mais je ne sais pas très bien comment ça fonctionne ,mon fils (qui est en BTS développement durable)va y faire un stage prochainement je pourrai vous en dire un peu plus à ce sujet…
    Le réseau de l’épicerie solidaire est le même que la recyclerie(une mine d’or où je trouve tout plein de trésors!) qui récupère tout ce qui est encore potable à la déchetterie .Alors j’espère que le fonctionnement de l’épicerie est dans le même esprit et surtout que les magasins du coin jouent le jeu
    A très bientôt Marie -France
    J’aime particulièrement votre blog qui est dans ma barre de favoris et j’y viens faire un tour chaque jour en espérant un nouvel article et à chaque fois je me dis que nous sommes vraiment sur la même longueur d’onde 😉
    Valérie

    Répondre
  4. Marie-France

    15 novembre 2013 at 11 h 24 min

    Merci Valérie, je pense aussi que nous vivons dans un monde absurde et c’est sain de s’indigner, pendant que d’autres trouvent cela « normal ». Je crois que le mieux c’est en effet de ne pas consommer dans ces grandes enseignes. Et merci d’être une fidèle lectrice de ce blog 🙂

    Répondre
  5. Tiphanya

    19 novembre 2013 at 16 h 05 min

    Mon chéri a longtemps travaillé dans un fast-food où la consigne est de tout jeter le soir et de javeliser. Certains managers sympa laissaient les employés faisant la fermeture se servir. Mais la majorité des employés ne prenaient rien.
    Du coup certains soirs mon chéri repartait avec une dizaine de salades faites le jour même. Et souvent, il en distribuait la moitié sur le chemin à des SDF (il passait par la gare du nord à Paris pour rentrer) toujours très surpris. Je me souviens de l’année, où en raison d’une erreur de commande nous avons eu du foie gras (plutôt bon !) pendant deux semaines tellement la quantité à jeter était importante.

    Répondre
  6. Sylvie

    21 novembre 2013 at 15 h 21 min

    Certains supermarchés ont créé un rayon spécial avec des produits à la limite de la date limite de péremption : vu au Casino Odysseum de Montpellier.
    Aussi de temps en temps au Super U avenue de Clichy Paris 17e….
    Question freegan, je trouve cette démarche top mais à faire à plusieurs.
    Super blog !!

    Répondre
  7. vivelebroc

    23 novembre 2013 at 23 h 03 min

    De plus en plus de grandes surfaces jouent le jeu des produits à date courte en diminuant le prix, même maintenant on trouve ces produits dans leurs rayons habituels ce qui facilitent leurs achats. Et j’en achète régulièrement, il faut savoir que pour beaucoup de produits « la date à consommer de préférence avant le » ne signifie pas qu’une fois la date dépassé le produit ne soit plus consommable !!!! J’ai, personnellement, testé pour des yaourts que j’ai mangé plus d’un mois après cette date et ils étaient excellents !!!!! Alors n’hésitez à acheter ces produits !!!!!

    Répondre
    • VALERIE

      21 juin 2014 at 17 h 52 min

      Je le fais régulièrement, surtout pour la viande!!

      Répondre
  8. vivelebroc

    23 novembre 2013 at 23 h 12 min

    Luttons à notre échelle contre la société de consommation !!!! Halte au gaspi !!!!! Vous n’osez pas fouillez dans les poubelles ou récupérer un objets aux encombrants sur la voie publique ? Peur du regard des passants, peur de passer pour un voleur ou autre ? Sachez qu’en France, il est autorisé de fouiller les poubelles afin de récupérer des objets. Tout déchet, en matière juridique, est considéré RES NULLIUS : il n’appartient à personne et le premier à s’en emparer en devient propriétaire ! La fouille est possible du moment que la poubelle est sur le domaine public et à condition, bien sur que les déchets qu’elle contient, ne soient pas abandonnés et dispersé sur le domaine public !!!! Lancez-vous vous serez surpris !!!! Bonne chasse à la récup !!!!!

    Répondre
  9. VALERIE

    21 juin 2014 at 17 h 50 min

    Bonjour,
    Je viens de decouvrir ton blog fort intéressant et suis en pleine mutation ecolo, lol et je suis d’autant plus indigné qu’habitante de Chalon sur Saone, il y a une association qui s’appelle Les glaneurs du Chalonnais qui récupère fruits, légumes et pains rassis ou non pour une redistribution gratuite. Le oains rassis pour les éleveurs et pains frais pour les bénéficiaires!!! Ils se déplacent même pour venir y chercher. Quel gachis quand les gens ne mangent pas à leur faim. Je vais explorer ton blog et profiter de tes précieux conseils

    Répondre
  10. System Deb

    25 juillet 2014 at 10 h 42 min

    Je trouve ça écœurant…
    Pour ma part j’ai la chance de travailler dans un magasin bio qui autorise ses employés à récupérer tous les invendus, périmés ou produits abimés, donc voilà plus d’un an que je ne mange que dans les poubelles… de mon boulot!
    J’arrive même à en faire profiter des amis ou à déposer le surplus dans une cagette propre de façon à ce qu’il soit facilement récupéré, tant que ça reste de façon discrète et loin du magasin (pour les clients qui eux, payent leurs courses).
    Je sais maintenant combien de temps je peux les conserver malgré la date : de quelques jours à carrément 6 mois sur certains produits (laits et crèmes pasterisé-végétal ou non-, pains sous vide, gâteaux…), sans compter les céréales, sucre, légumes secs que je garde jusqu’à ce qu’ils soient mangés! Je congèle les viandes, prépare des mélanges de légumes…
    Mais quand je vois ce gâchis rien qu’au sein d’un petit magasin, je ne peux m’empêcher de penser à ce que produit un hypermarché (qui n’autorise pas la récupération…)

    Au passage merci pour ton site, j’aime beaucoup! 🙂

    Répondre
  11. Jennifer Fabbiani

    1 janvier 2017 at 23 h 47 min

    Bonjour,

    je travail en tant que vendeuse à Marie blachere en région parisienne et je suis moi même indigner par tout ce pains que l’ont jettent tout les jours ! Le pain sa ne se jette pas ! Malheureusement à mon niveau je ne peut pas faire grand chose ! J’ai pensé à envoyez un message au siège ! Qui sait peu être qu’un jour on pourra se faire entendre ? Et au moins je ne serait pas resté les bras croisée !

    Répondre
  12. GINIES

    30 avril 2017 at 12 h 53 min

    En fait l’information est importante, ces boulangerie MB jettent des denrées consommables, faites passer …
    Parfois, il suffit de parler : mon boulanger était très sympathique, le contact passant plutôt bien, j’ai osé un jour lui demander ce qu’il faisait de son pain invendable arguant avoir des poules (ce qui était vrai). Il donnait déjà à un parc animalier municipal, mais m’a mis de côté un sac conséquent tous les 15 jours. J’avais largement assez pour mes poules, mais aussi des brioches, viennoises, pains spéciaux tout à fait consommables (immédiatement, ou congelés pour une utilisation ultérieure). Bien sûr je privilégiais mes achats chez lui pour le remercier.
    Depuis il est parti, et son remplaçant est un commerçant classiquement C..! alors je ne demande plus… mais je vais retrouver ailleurs. Il faut oser, il n’y a pas de honte, au contraire, nous jetons alors que d’autres vivent la famine.

    Répondre
  13. capucine

    17 novembre 2018 at 8 h 28 min

    Travaillant en boulangerie je peut vous assurer que même si la personne gère les stocks la direction exige d’avoir certains produits jusqu’à la fermeture. Et pour ce qui est en gaspillage et cette quantité de pain c’est surement un samedi puisque les Dimanche la boutique est fermé , le reste de la semaine tout produit confondu et brader a – 50 % a 30 min de la fermeture ainsi qu’en bac sur échelle a -50% pour le lendemain. Après je suis des gens comme vous qui serais pour l’offrir au resto du cœur ou autres association dans le besoin , ont est bien d’accord qu’il soit jeter peut être donner .Quand ont n’a plus possibillité de le revendre brader evidemment.

    Répondre

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cheap Jerseys wholesale nfl jerseys wholesale nfl jerseys cheap oakleys cheap jerseys Cheap Jerseys fake oakleys fake ray ban sunglasses cheap gucci replica cheap oakleys cheap ray ban sunglasses fake oakleys replica oakleys fake cheap ray bans fake oakleys cheap gucci replica fake cheap ray ban sunglasses wholesale jerseys shop cheap fake watch sale replica oakleys replica gucci red bottom shoes cheap jerseys cheap oakleys fake oakleys cheap replica oakleys cheap replica oakleys fake oakleys replica oakleys cheap oakleys wholesale cheap oakleys outlet