Home » Changer & agir » La politique des petites campagnes
21
Mar

La politique des petites campagnes

Avant, j’habitais en ville, où il était impossible d’ignorer les dates des prochaines élections. En effet, bien avant le jour J (où l’on doit se rendre aux urnes), il y avait des affiches placardées partout, des meetings organisés aux quatre coins de la ville, des tracs distribués devant les marchés. Bref, il y avait des listes, des candidats et des partisans. Mais ça, c’était avant…

Dans notre petit village de 1.500 habitants, on s’est longtemps demandés avec Fred si des élections municipales auraient bien lieu. Aucune affiche devant la mairie, aucun courrier, aucune réunion en vue. Un moment, on a même crus que nous nous étions trompés de date. Mais non, nos cartes d’électeur ont fini par arriver dans notre boîte aux lettres, ainsi que le trac de la seule liste qui allait se présenter.

Ainsi, dans notre petit village, il n’y a qu’une liste pour qui voter. Qu’une liste apolitique, où la parité homme / femme semble être respectée. Une profession de foi, quelques lignes sur un bout de papier, avec en prime la photo des futurs élus. C’est ça ou rien, c’est tout.

Pas de réunion publique, pas de débat. Bon c’est vrai, on reconnait bien deux ou trois personnes sur la photo : un parent d’élève, un homme croisé chez le boulanger ou un de nos voisins… Voilà, pour résumer, j’ai donc le choix de voter pour cette liste… ou pas ! Je vais aller aux urnes dimanche avec pour seule information quelques lignes sur le programme des futurs élus.

Mais je ne vais pas me plaindre, dans certains villages de Saône et Loire, il n’y a parfois aucun candidat à se présenter aux élections municipales. La politique n’intéresse plus personne, me dit-on. Je regrette presque les élections en ville, quand l’on reçevait des catalogues entiers de publicités électorales, quand on pouvait assister à des débats endiablés ou refaire le monde devant son panier de provisions le dimanche matin, avec des partisans passionnés, en train de distribuer des tracts.

Je discute de cela avec une de nos voisines « Tu te rends compte, je vais voter dimanche pour des gens que je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer ou d’interroger de vive voix. J’ai pourtant tellement de questions, surtout au niveau de l’environnement et des enfants puisque ces deux thèmes n’apparaissent pas sur la profession de foi. » « Oh tu sais, me répond-elle, ça fait des années que je demande qu’on organise des réunions publiques avant les élections, mais rien ne se fait. Ça demande des efforts pour mettre cela en place et puis, les futurs élus doivent parler publiquement, se confronter aux habitants du village et répondre à leurs questions, et ça, ils ne veulent pas. »

Elle rajoute « Et n’oublie pas d’apporter ta carte d’identité, c’est obligatoire cette année. » « Mais ça l’a toujours été voyons, depuis le temps que je participe aux élections. » « Ah non, pas chez nous. Tu comprends, tout le monde se connaît... »

Donc, arrêtons de se plaindre. Il y aura bien une liste dimanche pour qui voter et, à priori, pas de tricherie possible. Enfin, cerise sur le gâteau, un seul tour de prévu ! C’est déjà beaucoup pour un petit village de campagne, non ?

7 Responses to "La politique des petites campagnes"

Add Comment
  1. Valea

    21 mars 2014 at 10 h 31 min

    H,Hi ça me fait rire, cette année on a 2 listes nous parcequ’une des adjointes a des envies de pouvoir!lol ceci dit on est juste a 1000 habitants nous!lol on est presque voisine je suis dans le Rhône. C’est vrai que c’est la 1 ère année ou on devra présenter notre carte d’identité, je suis qu’on va être beaucoup a l’oublier…..les enjeux politiques dans les campagnes ne sont pas les mêmes, les priorités ne sont pas les mêmes mais il ne faut pas hésiter a interpeller les élus, c’est pas parcequ’en prend l’apéro avec Mr le maire qu’on peut pas parler de choses importantes…..

    Répondre
  2. Armanoush

    23 mars 2014 at 19 h 12 min

    Ma chère,

    Il me semble que tu oublies une option: tu peux te présenter aux élections sur une liste alternative!

    Répondre
    • Marie-France

      23 mars 2014 at 20 h 02 min

      C’est vrai Armanoush !! Mais je ne souhaite m’engager en politique pour le moment. En plus, cela aurait été difficile de constituer une liste étant installés depuis 8 mois. C’est pourquoi je suis heureuse d’avoir eu au moins une liste pour qui voter. De même, avant le vote, nous avons pu nous entretenir avec un des futurs élus et nos échanges furent très enrichissants 🙂

      Répondre
  3. love deco design

    26 mars 2014 at 13 h 33 min

    A peu près 55% abstention dans ma ville au 1er tour, je trouve ça affolant. Les gens se plaignent que rien ne change, mais ne vont même pas voter!

    Répondre
    • Marie-France

      26 mars 2014 at 13 h 56 min

      Ça c’est bien français : se plaindre !! Quand on pense que nos grands-mères se sont battues pour obtenir le droit de vote et que dans certains pays, les gens ne savent même pas ce que c’est que d’aller voter. On devrait donner des pénalités aux gens qui ne vont pas aux urnes, comme en Italie, et comptabiliser les bulletins blancs !

      Répondre
  4. Lisie

    2 mai 2014 at 10 h 59 min

    Effective ment il y a une grande disparité dans les petits villages, donc le mien de 800hbts aux portes de Paris, 2 listes, plusieurs tracts, réunions publiques, apolitiques.
    Et encore nous, commune de moins de 1000hbts il y a le panachage, mais cette année et pour la première fois une liste entière a été élue ! Qui plus est la liste de la maire sortante et liste sur laquelle je figurais.
    Dans notre équipe nous avons une personne installée en location depuis seulement 6 mois. Comme quoi il n’est jamais trop tot pour s’investir et dans nos petits villages ce n’est pas de la politique c’est à une autre échelle, c’est de la gestion de projet, de vie quotidienne, etc

    Répondre
  5. FX

    28 février 2016 at 15 h 14 min

    Nous avons eu deux listes dans mon petit village de 1500 habitants. Et franchement je préférais lorsqu’il n’y en avait qu’une seule… Pourquoi ? Parce que l’on retrouve la même débilité politique qu’au niveau national : Règlements de compte, c’est moi le plus fort, l’autre est nul. Complètement stérile, puérile, et c’est justement cela qui éloigne la population de la politique qui engendre une dynamique destructive alors que l’on attend l’inverse…

    Répondre

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cheap Jerseys wholesale nfl jerseys wholesale nfl jerseys cheap oakleys cheap jerseys Cheap Jerseys fake oakleys fake ray ban sunglasses cheap gucci replica cheap oakleys cheap ray ban sunglasses fake oakleys replica oakleys fake cheap ray bans fake oakleys cheap gucci replica fake cheap ray ban sunglasses wholesale jerseys shop cheap fake watch sale replica oakleys replica gucci red bottom shoes cheap jerseys cheap oakleys fake oakleys cheap replica oakleys cheap replica oakleys fake oakleys replica oakleys cheap oakleys wholesale cheap oakleys outlet