Home » Changer & agir » 1 mois et demi de transition alimentaire : le bilan
30
Juin

1 mois et demi de transition alimentaire : le bilan

Le temps passe vite, j’ai l’impression que mon stage de cuisine vivante remonte à la semaine dernière, alors que c’était il y a plus d’un mois ! Est-ce que je mange 100 % cru depuis le mois de mai ? Est-ce que je ressens déjà des effets positifs ou négatifs ? Comment gérer ce changement de cap au quotidien ? Voici un petit bilan alimentaire et santé !

smoothie_cerise

Cru oui, mais pas toujours à 100 %

Depuis ce fameux stage et la prise de conscience qui s’en est suivie au sujet de notre alimentation, je tâche de manger le plus souvent des aliments crus et vivants. Adieu viande, poisson, gluten, fromages…

A la maison, c’est facile de manger cru, par contre, quand on doit se déplacer, ça devient vite plus compliqué. J’ai passé 4 jours sur Annecy par exemple pour une réunion de famille, les repas étaient servis à table, et je n’avais pas toujours la possibilité de manger des aliments non cuits. Je ne me suis pas laissée mourir de faim, l’idée de ce changement alimentaire étant de se faire du bien mais de ne pas se priver ou de sentir de frustrations. Quand nous sommes invités dehors, j’évite le fromage, le pain, la viande (je n’en mange plus), je privilégie les fruits au petit-déj et en dehors des repas en cas de faim, ainsi que les légumes cuits. En voyage, j’ai trouvé cela facile (j’ai passé une semaine sur Istanbul pour le boulot), je mangeais 80 % de fruits, le soir je faisais un repas plus complet avec des crudités, des olives, et parfois des céréales complètes.

Certains jours de grisaille et de pluie, j’ai eu envie de choses plus réconfortantes, aussi j’ai réintroduit la pomme de terre (aliment alcanisant), le riz complet et les pâtes sans gluten. Bref, certains jours je suis à 100 % cru, d’autres plutôt Raw till 4.

cuisine_crue_tarte_fraises

Je me suis faite accompagnée

Le stage nous a apporté des réponses collectives, il me fallait avoir un accompagnement plus personnalisé. Ce n’est pas facile de changer d’alimentation du jour au lendemain, aussi, je me suis tournée vers une naturopathe spécialisée dans la cuisine vivante. Elle est super, elle a vu ce qui manquait dans mon alimentation, m’a fait une liste de plantes à prendre pour m’aider dans cette transition. Ce n’est pas Irène GROSJEAN dont je vous parle car il faut compter 3 mois d’attente avant un RDV, mais une jeune femme extra. Je peux vous donner ses coordonnées si vous le souhaitez…

De même, j’ai lu et relu plusieurs livres durant ces deux derniers mois : 80/10/10 diet, the Starch Revolution, ainsi que les livres de cuisine de Mathieu Galant et David Côté (Livres de recettes de Crudessence) pour trouver l’inspiration.

salad_bis

Et la santé dans tout ça ?

Après avoir vécu des semaines pleines de vitalité, où je me levais en méga forme et ne ressentais aucune fatigue dans la journée, j’ai commencé  à me sentir moins énergique, plus fatiguée. La naturopathe m’a expliqué que c’était normal, c’est à cause du travail que fait le corps pour éliminer les toxines. Elle s’est aussi aperçue que je manquais de glucides, j’ai donc eu quelque réajustements alimentaires à faire.

Côté sport, j’ai retrouvé de bonnes sensations pendant mes sorties running, je les ai d’ailleurs allongées.

Côté peau, c’est juste un mauvais cap à passer. J’avais une peau à problèmes avant de commencer à manger cru, maintenant c’est pire encore, (merci les toxines, je vous adore !) Je sais que c’est normal dans mon cas, il faut faire preuve de patience. J’élimine les toxines par la peau, ça finira par aller mieux. Tout est une question de temps…

J’ai aussi vu des améliorations : Adieu jambes lourdes, adieu pellicules et crâne qui gratte en permanence (je pensais que ça venait des shampoings !). Je n’ai plus le nez qui coule, ça m’arrivait souvent de me moucher lors de mes joggings, ce n’est plus le cas.

Mon système digestif est au top !

Je n’ai plus d’addiction alimentaire. Avant, il me fallait mon petit carré de chocolat tous les soirs, maintenant je n’en ressens absolument plus le besoin, ni même d’un verre de vin de temps en temps ou de café (je n’ai jamais été une grande buveuse). Je sais qu’on se tourne volontiers vers ces « excitants » quand on a besoin de vitalité et qu’on ne la trouve pas dans les aliments que l’on consomme. On met du mauvais carburant dans la machine, donc il ensuite faut trouver des sources d’énergie externes : chocolat, café…

cuisine_crue_dattes

Les erreurs des débutants

Comme de nombreuses personnes qui se lancent dans l’alimentation crue / vivante, j’ai pris du poids. C’est la grosse erreur des débutants qui ne mangent pas assez de légumes et fruits dans la journée (il faut avaler de GROSSES quantités chaque jour) et qui finissent par se jeter sur les aliments gras : oléagineux, huile d’olive, crackers crus… Bref, j’ai appris de mes erreurs, grâce à ma naturopathe, mais je ne reste pas obnubilée par mon poids, je vise la santé avant tout et je suis à l’écoute de mes envies. Je sais juste qu’en cas de faim, il vaut mieux manger des bananes que le bocal de noix de cajou…

bol_fruits

Le reste de la famille

La transition se fait en douceur, d’ailleurs je ne souhaite pas nourrir mes enfants 100 % cru. Je privilégie cependant la cuisson vapeur, j’ai mis les fruits à leur portée dans la cuisine, ainsi ils se servent de bananes, pommes et fruits de saison quand ils en ont envie. Me voir manger des fruits le matin leur donne envie d’en faire autant, aussi, mes deux amours ont une bol de fruits frais chaque matin. J’essaie aussi de leur faire des céréales de graines germées (essais pas concluants à 100%, je suis dans la phase des tests).

Je n’achète plus aucun produits laitiers : adieu beurre, yaourts, fromages. J’ai remplacé le lait de vache par du lait d’oléagineux, les fromages par des fruits ou des oléagineux en poudre (sur les légumes par exemple), et les yaourts par des fruits frais. La viande, c’est de l’ histoire ancienne, sauf à la cantine…

cuisine_vivante_fraises

Motivée je le suis… et je le resterai

J’ai du plaisir à manger des fruits et des légumes, je ne trouve pas que ce soit monotone car on peut faire énormément de recettes avec des aliments crus. Il faut simplement réapprendre à cuisiner. Je ne suis pas malade, mais autour de moi, dans ma famille très proche, il y a de nombreux cas de cancers.

Je sais que cette nourriture vivante et remplie d’énergie est la bonne, mais je n’en fais pas une obsession. Si j’ai envie de cuisiner un gâteau au chocolat ou de déguster une bonne pizza, je ne vais pas me priver tant que je suis en bonne santé. Je vais simplement me tourner vers des ingrédients plus sains (gâteau sans gluten ni sucre blanc, pizza végétarienne sans gluten ni fromage par exemple). Par contre, si demain par malheur je devais tomber malade, je sais que je serais stricte sur mon alimentation et mangerais à 100 % cru.

Et vous, avez-vous déjà entamé votre transition alimentaire (régime carnivore vers végétarien, ou cuit vers le cru) ? Quelles ont été les difficultés rencontrées ?

Photo Couv @ Kinfolk

 

23 Responses to "1 mois et demi de transition alimentaire : le bilan"

Add Comment
  1. Anne Girardet

    30 juin 2014 at 9 h 14 min

    Bonjour, depuis mi-mai j’ai modifié toute mon alimentation (suppression du gluten, des laitages et du sel), motivée par d’ENORMES problèmes circulatoires ; je m’autorise tout de même un morceaux de fromage de chèvre le weekend et j’alterne lait végétal et lait de chèvre (réputé être le plus adapté à l’humain). Je mange viande et poisson en quantité raisonnable, j’achète bio le plus possible (AMAP du coin) Les bienfaits ont plus que dépassé mes attentes : amélioration de la circulation, certes, mais aussi arrêt des démangeaisons que j’avais à certains endroits du corps, plus de migraines, moins de douleurs arthrosiques, un sommeil plus réparateur, une peau soyeuse (merci la cuil. à café d’huile de lin dans la salade de fruits du petit-déj.) et un meilleur tonus musculaire en général. J’ai aussi constaté une forte baisse de l’état de stress qui était devenu mon lot quotidien et contre lequel je n’arrivais pas à lutter. Je cuis les aliments à basse température quand la cuisson s’avère indispensable. Je n’ai qu’un souci, c’est la constipation, mais je ne désespère pas de trouver le bon équilibre. Ce qui est ennuyeux, c’est que dans mon Limousin, je ne trouve pas de naturopathe … En tous cas, félicitations pour votre site, je vais souvent y revenir désormais.

    Répondre
    • Marie-France

      30 juin 2014 at 9 h 34 min

      Merci pour ce retour d’expérience Anne, très positif tout cela ! Pour info, ma naturopathe est à 2 heures de route de chez moi… Je la consulte uniquement par téléphone ou Skype !

      Répondre
    • Vanessa

      1 juillet 2014 at 11 h 02 min

      Bonjour Anne,

      As-tu essayé les bains dérivatifs pour lutter contre la constipation ?

      Répondre
  2. Ingrid

    30 juin 2014 at 12 h 47 min

    Merci beaucoup pour ton témoignage et merci pour l’adresse de ta naturopathe, j’ai parcouru son site qui est passionnant, j’ai hésité à la contacter par Skype mais vu que j’habite plutôt loin mais je préfère un rdv en vis à vis, alors j’avoue j’hésite à faire le chemin jusqu’à Grenoble(570 km quand même), mon ostéopathe me donne aussi pleins de conseils mais pas forcément sur le cru, il est génial.
    Ma transition vers le cru s’est plutôt bien passée, j’étais vg depuis plusieurs années, au début, j’ai ressenti une véritable euphorie, une joie, un bien être absolu, une très grande forme physique puis j’ai commencé à détoxifier et là, de fortes douleurs névralgiques sont apparues, je sais que c’est la détox mais ça dure parce que je dois surement mal éliminer et j’ai des douleurs affectives du passé à régler. Pourtant je continue, je ne me vois pas faire marche arrière, je prends beaucoup de plaisir à manger ainsi, je ne mange pas toujours cru à 100%, je mange aussi des légumes cuits, des soupes ou des purées si j’en ai envie.
    A l’extérieur , c’est plus compliqué. Je ne souhaite pas faire d’écarts sur le lait, le gluten, la viande et les aliments que je digère mal en raison de mes pbs de santé. Au resto, j’arrive souvent à m’en sortir par contre dans la famille ou l’entourage, c’est toujours l’incompréhension et parfois les gens prennent mon refus de manger un plat comme un refus de m’intégrer voire un rejet et le prennent très mal , comme les parents de mon amis.

    Répondre
    • Ingrid

      30 juin 2014 at 13 h 01 min

      J’ai oublié des points positifs qui durent:
      -la digestion, nickel, plus aucun problèmes de digestion sauf en cas d’écarts, je réagis tout de suite.
      -la peau, aucun bouton, j’ai un teint plutôt halé disons bonne mine( l’huile de carottes, ça aide aussi!)
      -mes cheveux poussent à une vitesse , 2 cm en 1 mois.
      -les ongles en bonne santé.
      -et une certaine acuité mentale, je ne sais pas comment l’expliquer mais je comprends très vite les choses, j’ai une plus grande intuition.

      Répondre
  3. Cat

    1 juillet 2014 at 9 h 31 min

    Je suis végétarienne depuis 1 an.
    Je ne mange plus de produits laitiers de vache, de temps en temps un morceau de fromage de chèvre. Plus de gluten et je dois éviter la tomate, les oranges et les pamplemousses.
    Je souffre de fibromyalgie, mais cela va bcp mieux depuis mon changement d’alimentation. Par contre, ayant un terrain « acide », au moindre écart ,les problèmes recommencent.

    Ce n’est pas simple pour moi lorsque je suis invitée chez des amis ou lorsque je vais au restaurant.

    Répondre
  4. adeline L

    2 juillet 2014 at 20 h 50 min

    coucou, j’ai beaucoup aimé lire li’ntégralité de ton article, je ne suis pa au point de me passer de tout ce dont tu arrives à te passer mais avec mon compagnon, nous souhaiterions vraiment faire plus attention à notre alimentation
    ça n’est pas simple, car nous avons des horaires décalés et je travailles en 12h mais sur 4 jours je peux faire à manger correctement, par contre je ne trouve pas de recettes simples de légumes à réaliser idem pour les légumes crus

    Répondre
    • Marie-France

      3 juillet 2014 at 10 h 11 min

      Merci Adeline et tout changement peut se faire en douceur, l’important c’est de prendre conscience de ce qui est bien pour notre corps ! Ensuite, on peut facilement manger plus sain sans pour autant passer au 100 % cru : crudités en entrée (carottes râpées, salade verte…) puis légumes vapeur avec une céréales (quinoa, riz complet) ou pommes de terre (patates douces, patates). Et pourquoi ne pas essayer de manger plein de fruits au petit-déjeuner ? Pour les idées de recettes crues, tu peux compter sur moi 😉

      Répondre
  5. Caroline A

    9 juillet 2014 at 13 h 32 min

    Bonjour Marie-France,
    Je lis ton blog avec passion depuis quelques mois ! Je suis moi-même en transition alimentaire vers le cru, depuis que j’ai vu le film d’Irène Grosjean « La vie en abondance ». Mon copain m’accompagne dans cette démarche, principalement pour soigner ses problèmes de santé. Il a vu pour la première fois une naturopathe hier mais le courant n’est pas très bien passé. Serait-il possible d’obtenir les coordonnées ou le site de ta naturopathe ? Merci d’avance et merci pour tes articles tous aussi inspirants !

    Répondre
    • Marie-France

      9 juillet 2014 at 13 h 44 min

      Bien sûr Caroline ! Ma naturopathe s’appelle Maia Rey, tu trouveras ses coordonnées sur son site web : http://maiarey.com/

      Répondre
  6. Vérone

    18 juillet 2014 at 13 h 28 min

    Bonjour Marie-France,

    Tout d’abord, je suis ton blog depuis quelques mois et je le trouve de qualité. La simplicité avec laquelle tu abordes les sujets que tu rencontres sur le chemin de ta réflexion me plaît aussi beaucoup.

    Sinon, juste un témoignage car j’opère moi aussi une transition alimentaire vers le cru depuis deux mois. J’avais de plus en plus de mal à digérer une nourriture « classique » et j’ai par ailleurs des problèmes ORL que je n’arrive pas à soigner.

    Dans ce cheminement, je dois dire tout d’abord que, comme beaucoup, j’ai beaucoup de mal à m’y tenir en société (amis, famille, resto)… Pas envie d’imposer cela à quelqu’un qui m’invite. Comment fais-tu, toi ?
    Puis, je me rends compte combien le fromage et la viande sont omniprésents au restaurant, par exemple… Même dans les salades ! Du coup, je le fais autant que cela est possible et je fais quelques écarts.

    Cependant, depuis que j’ai commencé, la digestion a été ma première grande satisfaction ! Rien à voir avec avant : plus de gargouilli, de mal de ventre, de ballonnement… C’est incroyable !
    J’ai également observé ma peau qui est plus « clean », mes cheveux qui graissent moins vite et je me sens un peu plus ferme au niveau du corps, même si (je précise quand même) je n’ai jamais eu de problème particulier de poids (Merci papa, qui était grand et fin !).
    Au niveau des humeurs et de l’acuité mental dont certains parlent, je ne vois pas tellement de différence et ça m’intéresserait d’ailleurs d’avoir d’autres ressentis là-dessus. Je me dis peut-être que ça se ressent d’avantage la transition est plus radicale. Si jamais tu as un avis là-dessus…

    Enfin, merci pour l’adresse de ta naturopathe car avec Irène Grosjean, ce n’est pas avant novembre… Glurp !

    A bientôt !

    Répondre
    • Marie-France

      18 juillet 2014 at 14 h 35 min

      Bonjour Vérone et merci pour ton commentaire. Bravo pour ta transition alimentaire !

      Pour répondre à ta question, je fais moi-aussi des écarts, et c’est tant mieux ! Il ne faut pas tomber dans l’obsession de manger cru ou sain à tout prix ! Je sais que certaines personnes emmènent leurs repas quand elles sont invitées chez des amis…Ce n’est pas mon cas, je mange ce qu’on me propose sauf la viande. J’essaie aussi de limiter les dégâts (changement alimentaire brutal) en faisant l’impasse sur le pain ou le fromage. J’ai aussi du mal avec l’alcool, le lendemain je ne suis pas bien, aussi je goûte les vins mais ça s’arrête là, je ne descends pas la bouteille ^ ^.
      Au restau, c’est carrément dur, de toute façon nous n’y allons pas souvent et quand c’est le cas j’opte pour des salades, des pâtes sans gluten, des légumes… Bref, ça dépend des endroits.
      En ce qui concerne l’acuité mentale, chez moi ça ne fait pas de doute ! C’est comme si toutes mes peurs s’étaient envolées, je me sens heureuse et hyper positive, hyper confiante en l’avenir. Peut-être que de ton côté, ça mettra plus de temps. Parfois on ne s’en rend pas vraiment compte, mais avec du recul, on remarque qu’on prend des décisions plus radicales pour sa vie, qu’on a moins de hauts et de bas… Bref, l’important c’est de se sentir bien ! Bonne continuation dans l’abondance…

      Répondre
      • Vérone

        23 juillet 2014 at 10 h 19 min

        Bonjour Marie-France,

        Merci de ta réponse. Ça me soulage de savoir que je ne suis pas seule à faire des écarts ! ^^
        Pour ce qui est de l’acuité mentale et du sentiment positif, ça fait envie ! Peut-être que ça arrivera plus tard effectivement… C’est aussi peut-être parce que je n’ai pas fait de purge depuis mon changement d’alimentation (huile de Ricin ou autre). J’attends d’être suivie pour faire cela.

        En lisant le commentaire ci-dessous, ça m’a faite penser qu’hier j’ai lu un article intéressant sur la réelle nécessité de manger des légumes bio, si toutefois certains n’étaient pas encore convaincus de leurs bienfaits… http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/07/22/les-fruits-et-legumes-bio-plus-riches-en-antioxydants_4461076_3244.html

        A bientôt et bonne continuation à toi aussi !

        Répondre
  7. katia

    19 juillet 2014 at 11 h 08 min

    bonjours, je suis contente de lire ce parcourt , ça m’encourage énormément.
    En effet depuis que je suis rentrée d’un séminaire (« j’ai rendez vous avec moi ») qui permet aux femmes (mais il existe une version homme et couple) de faire un point sur sa vie (pour être général) , J’ai envie de manger plus sainement, j’ai pris conscience de ça , durant ce séminaire… En effet nous avons manger équilibré et j’ai senti mon corps en plus grande forme….
    Alors petit à petit, je vais me coupé de mes habitudes alimentaire, déjà j’évite les supermarché, je passe au Bio ou local!
    j’achète plus de fruit et légumes, car je sens que ça fait du bien, et je ne prend plus de viande rouge ou blanche, plus de laitage (de vache)… Je privilégie pour le moment le poulet (plus pour mon compagnon, car moi je ne ressent aucun plaisir a en manger, même plutôt une gène gastrique) et le poisson (cru de préférence et là ça passe tout seul) , les œufs aussi …
    je me sens déjà plus dynamique, la qualité de ma peau a changer et au niveau gastrique, mais quel soulagement!!!
    Je me sens plus en contact avec mon corps….
    d’ailleurs j’ai pu remarqué que l’alimentation cru créer plus d’énergie positive dans mon corps que la cuites, mais je préfère y aller petit a petit … Et puis mon compagnon met plus de temps que moi (même s’il trouve qu’il est mieux au niveau digestif depuis qu’on est passé au bio!!!).
    ça va faire 1 semaines que j’ai commencé et j’espère vraiment tenir car je sens les bienfaits (et je n’ai pas de manque , moi qui suis très sucre, je suis a présent « d’écouter » des bonbons et je n’ai plus de plaisir a manger des viennoiseries…. alors j’écoute mon corps!)

    en tous cas merci de se partage et j’aimerais continuer a vous suivre, car ça m’apporte un certain espoir
    a bientôt

    Répondre
    • Marie-France

      19 juillet 2014 at 14 h 22 min

      Bravo Katia pour votre prise de conscience et pour ses premiers pas vers le bio et le cru ! Vous avez raison, il faut y aller doucement et être à l’écoute de son corps. Si vous avez parfois des moments de découragement, je vous conseille de vous faire accompagner par un / une naturopathe !

      Répondre
      • katia frogier

        22 juillet 2014 at 9 h 38 min

        ah oui je vais essayer tiens… je me note ça sur les professionnel « bio/eco » a trouver… merci

        Répondre
  8. Lilabelle

    16 novembre 2014 at 0 h 39 min

    Arrivée sur votre site par le biais du tuto pour mon tapis de yoga, je constate que vous mangez cru et c’est la voix vers laquelle je m’oriente (cela fait longtemps que je ne crois plus au hasard) 😉
    Ayant de gros soucis de santé avec une fatigue chronique qui m’handicape au quotidien j’ai peur de faire des bêtises en me lançant seule. Pouvez vous me dire comment trouver un nathuropathe spé dans l’alimentation vivante ?
    J’ai déjà recopier qlq unes de vos recettes que j’ai hâte de tester !!! Le plus compliqué aller au magasin bio car j’habite en raz campagne
    Merci pour vos partages…

    Répondre
    • Marie-France

      16 novembre 2014 at 14 h 30 min

      Bonjour Lilabelle ! Je vous envoie tout cela par email !

      Répondre
  9. Pingback: Alimentation saine : 4 idées reçues sur les fruits

  10. oreva

    22 juillet 2015 at 15 h 25 min

    BONJOUR,
    je commence juste une nouvelle orientation alimentaire vers le cru. Et cela me convient bien : je découvre des choses extraordinaires !
    Habitant à côté de Grenoble, je suis intéressée par les coordonnées de votre naturopathe.
    Bravo et merci pour votre blog.

    Répondre
  11. Cohen Kevin

    14 juin 2016 at 19 h 33 min

    Bonjour,

    Merci pour votre témoignage.
    Je suis en plein phase de détoxification, malheuresement bien que je supporte les fruits mon corps ayant tendance à éliminer par la peau, cela me donne de longues nuits de démangeaisons. Avez vu eu ce problème ?
    Avez vous des conseils à me donner ?

    Répondre
    • Marie-France

      17 juin 2016 at 10 h 57 min

      Jamais eu ce probléme Cohen, les démangeaisons sont signes des toxines, vous devriez vous faire accompagner par un bon naturopathe pour drainer les toxines vers un autre émonctoire 😉

      Répondre

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cheap Jerseys wholesale nfl jerseys wholesale nfl jerseys cheap oakleys cheap jerseys Cheap Jerseys fake oakleys fake ray ban sunglasses cheap gucci replica cheap oakleys cheap ray ban sunglasses fake oakleys replica oakleys fake cheap ray bans fake oakleys cheap gucci replica fake cheap ray ban sunglasses wholesale jerseys shop cheap fake watch sale replica oakleys replica gucci red bottom shoes cheap jerseys cheap oakleys fake oakleys cheap replica oakleys cheap replica oakleys fake oakleys replica oakleys cheap oakleys wholesale cheap oakleys outlet