Home » Changer & agir » Accueillir des étrangers chez soi…
14
Juil

Accueillir des étrangers chez soi…

Un jour, alors que nous étions perdu en pleine région de la Mer Noire avec Fred, un vieux papi nous a ouvert ses portes. Il nous a offert un thé, puis nous a dit « vous êtes mes invités ce soir ».  Nous savions que ces mots avaient une grande valeur pour lui, aussi nous avons accepté son invitation et avons passé une nuit chez de parfaits inconnus (son épouse et lui). De là est née une belle amitié, et surtout un apprentissage important : c’est souvent les gens les plus pauvres qui ont le plus à partager et à offrir.

mer_noire_yayla

Fred et moi devant la maison d’un Yayla (haut-plateau), Mer noire, Turquie, été 2008

En effet, en Turquie, combien de fois avons-nous été conviés à partager un verre de çay, un dîner chez des gens qui n’avaient pas grand chose pour vivre, si ce n’est quelques produits alimentaires de base. D’ailleurs, les deux premières photos qui illustrent cet article ont été prises dans des villages turcs où nous avons été hébergés gracieusement.

J’avoue qu’au départ, avec nos réflexes d’occidentaux, j’avais quelques appréhensions à me faire héberger chez de parfaits inconnus. Et s’ils voulaient nous voler pendant la nuit ? Et si c’était un piège à touristes ? Puis, j’ai appris à baisser ma garde et à faire confiance à la vie. Et surtout, à accepter tout simplement la générosité des gens, qu’elle soit spirituelle ou matérielle (en Turquie par exemple, pour certaine famille c’était vraiment un honneur de pouvoir proposer l’hospitalité, cela avait un sens très religieux).

Depuis notre retour en France, je n’avais pas eu l’occasion d’accueillir des étrangers à la maison. Mais grâce au passage de mon petit frère et à la découverte (grâce à lui) du site Warmshowers, nous avons eu, depuis 2 mois, la possibilité d’héberger des cyclistes chez nous.

barth

Barth, un étudiant en médecine, jeune hollandais, qui a rejoint l’Espagne en solitaire avec son vélo

Ça commence par un email et ça finit par un dîner chez nous. Les enfants sont excités de rencontrer de nouvelles têtes (avec de nouveaux vélos), et nous, heureux d’avoir un peu de visite dans notre maison de campagne.

Offrir le gîte et le couvert sans rien attendre en retour, juste pour le plaisir de partager et de rendre aussi ce que d’autres nous ont offert. Via des sites comme Couchsurfing, Craigs List, Gamping, des milliers de personne à travers le monde se rencontrent, proposent un coin de canapé, de jardin ou une chambre privée, et accueillent de parfaits inconnus chez eux.

Ça me rappelle le documentaire Nus et culottés que j’ai suivi avec grand plaisir il y a deux étés à la télé. C’est beau de se dire que la générosité existe et perdure, et que grâce à elle, naissent de magnifiques souvenirs, voir de belles amitiés..

ruzgar

Rüzgar, qui est parti de Turquie pour un tour d’Europe écologique (et économique)

Et vous, accueillez-vous parfois des étrangers chez vous ?

Avez-vous dormi chez de parfaits inconnus ?

 

4 Responses to "Accueillir des étrangers chez soi…"

Add Comment
  1. Corinne

    14 juillet 2014 at 14 h 45 min

    Je n’ai jamais accueilli de parfaits inconnus, sauf pour dépanner des copains. Mais j’échange ma maison chaque été avec des inconnus et c’est toujours un peu l’aventure.

    Répondre
    • Marie-France

      14 juillet 2014 at 14 h 59 min

      Ça c’est sympa aussi Corinne, écologique et économique 😉

      Répondre
  2. LACHOUXFLEUR

    15 juillet 2014 at 12 h 44 min

    J’aime beaucoup l’idée. On est souvent surpris et on apprend beaucoup de choses de ces rencontres inattendues. On a déjà fait pas mal de woofing, se sont les meilleurs « stages » que j’ai eu. Et lorsque nous serons installés comme agriculteurs, on accueillera aussi en tant qu’agriculteurs!
    merci pour la découverte du warmshowers car nous aimons vadrouiller en vélo!

    Répondre
  3. Tiphanya

    15 juillet 2014 at 16 h 31 min

    Nous, on fait du couchsurfing. J’en ai fait (dans les deux sens) quand j’étais célibataire. Puis en couple en Malaisie et finalement même en famille en Grèce et à Manchester. Par contre notre style de vie actuel ne permet pas de trop hébergé. Et quand nous allons chez des inconnus, nous privilégions toujours des familles, pour que tout le monde en profite.
    Et comme tu dis, ce sont de véritables amitiés qui commencent.

    Répondre

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cheap Jerseys wholesale nfl jerseys wholesale nfl jerseys cheap oakleys cheap jerseys Cheap Jerseys fake oakleys fake ray ban sunglasses cheap gucci replica cheap oakleys cheap ray ban sunglasses fake oakleys replica oakleys fake cheap ray bans fake oakleys cheap gucci replica fake cheap ray ban sunglasses wholesale jerseys shop cheap fake watch sale replica oakleys replica gucci red bottom shoes cheap jerseys cheap oakleys fake oakleys cheap replica oakleys cheap replica oakleys fake oakleys replica oakleys cheap oakleys wholesale cheap oakleys outlet