Home » Changer & agir » Apprendre à lâcher-prise
20
Mar

Apprendre à lâcher-prise

On nous le répète assez souvent : le stress est mauvais pour la santé. Arrêtons donc de vouloir tout contrôler, de revenir sur le passé, de penser au futur, de se prendre la tête pour des pacotilles, bref, apprenons le lâcher-prise !

Mais qu’est-ce que le lâcher-prise au juste ? On en entend beaucoup parler autour de nous, mais ça reste un concept assez vague qui se résume souvent à l’idée qu’il ne faut pas perdre son énergie pour des choses que l’on ne peut pas changer. Par exemple, si vous avez un rendez-vous et que vous allez être en retard car il y a trop de circulation sur la route, inutile de stresser, de vous énerver dans votre véhicule et de pestiférer contre les autres conducteurs. Cela ne changera rien (certes, ça vous défoulera peut-être mais c’est tout !), aussi restez zen et vous dépenserez beaucoup moins d’énergie pour une situation que vous ne pourrez pas changer.

Mais le lâcher-prise est en fait une philosophie de vie qui demande une véritable transformation intérieure. Guy Finley, dans son ouvrage « lâcher-prise » paru en 1990, nous explique qu’on ne peut être épanoui dans sa vie que si on tourne le dos à toutes les émotions négatives. La peur, la tristesse, la honte, la jalousie ne sont que des émotions, elles ont un début et une fin, il ne faut pas s’identifier à elles, elles ne sont pas nous (il faut sortir du faux moi). Il faut donc arrêter d’être les victimes de nos angoisses et de notre imagination, nous sommes notre seul bourreau, c’est nos pensées qui conditionnent notre bonheur. Changeons notre façon de voir la vie et tout le reste changera. Le changement vient de l’intérieur, il est en chacun de nous.

L’idée du lâcher-prise rejoint vraiment celle du pouvoir du moment présent, pour vivre heureux vivons ici et maintenant. Arrêtons de laisser entrer dans notre demeure intérieure des pensées négatives, il faut rester maître de soi, de son mental. Pour cela, il faut pratiquer l’auto-surveillance et rester attentif à toutes les pensées qui traversent notre esprit au cours de la journée. Il faut les accueillir avec bienveillance mais les laisser circuculer et les modifier quand elles sont vraiment néfastes pour nous (genre « je suis nulle », « je n’y arriverai jamais »).

De même, tout ce qui traverse notre vie n’est qu’apprentissage, prenons les choses comme elles viennent, cessons de nous juger parce qu’on n’aurait pas dû dire ceci, ou faire cela. Nous sommes toujours au bon endroit au bon moment. Ce qui a été dit devait être dit. Allons de l’avant !

Lâcher-prise, c’est aussi arrêter de vouloir correspondre aux attentes des autres, c’est savoir dit non, rester intègre. Plus on essaie de ressembler à l’image qu’on nous colle, plus on est malheureux. Il faut se libérer de nos chaînes (vouloir plaire aux autres, faire ce que les autres et la société voudraient qu’on fasse par exemple), écoutons notre intuition profonde, la célèbre voie du coeur.

Pour conclure, le lâcher-prise demande du travail, on ne se transforme pas intérieurement du jour au lendemain. Comme dirait mon ostéopathe, « le matin tu te réveilles avec la foi, à midi tu as un accident de voiture, cette dernière est déclarée épave et soudain tu n’as plus confiance en l’univers, ta foi est drôlement ébranlée ». Tout est donc à reconstruire, chaque jour il faut travailler sur son mental, sur sa foi, sur son éveil.

lacher_prise_citation

Quelques pistes pour arriver à lâcher-prise plus souvent :

  • Méditez, un peu chaque jour, pour faire de la place dans votre esprit, pour mettre votre mental au repos.
  • Ayez conscience de ce que vous tenez. Qu’est-ce que vous retenez dans votre vie et qui vous rend malheureux?  (croyances limitantes, règle établie, etc.)
  • Quand un gros pépin vous arrive, apprenez à respirer, fermez les yeux et concentrez-vous sur vos respirations, ces dernières doivent être profondes et lentes. Appelez cela « la minute zen ».
  • Quand la colère vous envahit, prenez l’air ! Rien de tel qu’une balade en pleine forêt, dans un parc ou en bordure de mer pour vous remettre les idées en place.
  • Ayez la foi, ayez confiance en la vie, suivez votre intuition, intéressez-vous à la puissance de l’intention, dites-vous que l’univers vous veut du bien. Prenez chaque obstacle que vous rencontrez comme « une expérience pour grandir et vous éveiller ». « Obstacle est matière à action » a d’ailleurs longtemps été ma devise.
  • Soyez attentifs à vos pensées (corrigez-les le plus souvent possible), ne laissez pas le négatif vous envahir, pensez positif ! En changeant votre angle de vue, la situation peut changer, tout est une question de perception.
  • Chaque fois que vous voyez une cascade, une fontaine, un fleuve, un cours d’eau, posez-vous quelques instants et suivez les conseils d’André Riou. Demandez-vous « qu’est-ce qui circule en moi ? Qu’est-ce que je retiens ? Qu’est-ce que je laisse circuler naturellement dans mon mouvement ? »
  • En vous levant le matin, ayez conscience que la journée commence pour vous avec un quota d’énergie. Aussi, soyez attentif à votre réserve d’énergie dans la journée, à quoi vous sert-elle ? A lutter contre ce qui ne peut pas être changé ? (par exemple, vous râlez parce qu’il pleut, cela puise dans votre énergie) Ou bien vous mettez cette énergie au service de choses plus nobles ? (vous aidez les autres, vous prenez du temps pour vous, vous jouez avec vos enfants, etc.). Tout est une question de choix.

Et vous, quels sont vos combines et secrets pour lâcher-prise ?

9 Responses to "Apprendre à lâcher-prise"

Add Comment
  1. Marie

    20 mars 2016 at 21 h 13 min

    Bravo pour cet article c’est tout à fait inspirant.

    Répondre
  2. Olivia

    21 mars 2016 at 12 h 02 min

    Merci pour ce billet. Un beau programme pour débuter le printemps 🙂

    Répondre
  3. Florence

    25 mars 2016 at 20 h 40 min

    Je suis encore trop novice pour pouvoir émettre un conseil, toutefois, ce que j’ai appris dernièrement pour m’aider à lâcher-prise (c’est à dire aussi relativiser), c’est qu’il est important de modifier son point de vue. Prendre de la hauteur disait ma gestionnaire de carrière. S’imaginer sur la Lune en train de regarder la Terre. Les deux actions combinées permet de minimiser les situations stressantes….

    Je suis également d’accord avec toi quand tu dis que à situation donnée, si l’on ne peut rien faire car pas de notre fait, bah, ça sert à rien de s’énerver…

    Merci d’avoir partagé tes pensées avec nous 😉

    Répondre
  4. Archcena

    26 mars 2016 at 4 h 41 min

    Très bel article. Tout est dit! Le questionnement quotidien de la phrase « Qui suis-je? » m’aide egalement à me detacher du « faux moi » et de me concentrer sur l’essence même de la Verite absolue et la beauté de la vie. Merci

    Répondre
  5. isabelle

    28 mars 2016 at 12 h 59 min

    ah bravo! super article … de mon côté j’ai 2 trucs forts pour le lâcher-prise : la phrase « c’est pas grave » qui relativise tout si on la conscientise bien, et puis: m’envelopper d’amour comme une petite fille … puissamment … rien de négatif ne résiste! car c’est l’amour la force la plus grande n’est-ce pas? merci pour ces beaux textes …

    Répondre
  6. Pingback: Qui nous fera voir le bonheur ?

  7. Pingback: Qui nous fera voir le bonheur ? – beautebio

  8. Joëlle

    17 avril 2016 at 15 h 16 min

    Très bel article, tout à fait en phase avec ce que je vis en ce moment puisque je viens de finir le livre « Le pouvoir du moment présent » d’Eckhart Tolle et que je crois qu’il va vraiment changer ma vie durablement ! Je le conseille à tout le monde ! Et puis je viens de faire un stage avec Arnaud Riou dont tu parles aussi …et un stage de chamanisme celtique, j’ai découvert cette pratique et toute la philosophie qui va avec, le respect de soi, des autres et de la nature et ça me plait énormément. Avec tout ça je viens enfin de comprendre ce qu’est le lâcher prise, reste plus qu’à s’entrainer à l’appliquer et vu les résultats escomptés (et ceux que j’arrive à percevoir déjà dans ma pratique toute récente), ça fait rêver …

    Répondre
  9. (M)aude

    12 juin 2016 at 20 h 41 min

    Je crois que c’est la méditation qui m’apprend à lâcher prise ! J’ai encore du chemin mais tout ce dont tu parles me paraît presque une évidence maintenant… Et j’ai remarqué que j’avais fait un bout de chemin dans ce sens là quand ma fille de 4 ans l’autre jour jouait aux poupées ou playmobil ou la maîtresse bref et qu’elle a dit à la personne imaginaire avec qui elle jouait « c’est la vie, c’est comme ça ». Ca paraît si bête mais je crois qu’il y avait vraiment derrière son intonation qq chose du genre « on ne peut pas le changer alors ce n’est pas la peine de perdre de l’énergie là dedans ». Ou alors j’ai tout projeté mais je sais que les enfants répètent beaucoup alors c’est que j’ai peut être réussi à lui inculquer un petit peu de ces idées là, et si j’arrive à lui inculquer c’est que moi aussi j’ai réussi à les intégrer…

    Répondre

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cheap Jerseys wholesale nfl jerseys wholesale nfl jerseys cheap oakleys cheap jerseys Cheap Jerseys fake oakleys fake ray ban sunglasses cheap gucci replica cheap oakleys cheap ray ban sunglasses fake oakleys replica oakleys fake cheap ray bans fake oakleys cheap gucci replica fake cheap ray ban sunglasses wholesale jerseys shop cheap fake watch sale replica oakleys replica gucci red bottom shoes cheap jerseys cheap oakleys fake oakleys cheap replica oakleys cheap replica oakleys fake oakleys replica oakleys cheap oakleys wholesale cheap oakleys outlet