Home » Changer & agir » Interview d’Alice Greetham, Auteure Culinaire végétalienne
04
Juin

Interview d’Alice Greetham, Auteure Culinaire végétalienne

Son sourire irradie la toile et ses recettes réveillent nos papilles (et nos pupilles) depuis plusieurs années… Je vous parle bien-sûr d’Alice Greetham, Auteure Culinaire végétalienne qui anime le célèbre blog Au vert avec Lili ! Pour fêter la sortie de son premier livre (papier) de recettes bio, végétales et sans gluten (et pour notre plus grand bonheur), Alice s’est prêtée au jeu de l’interview éco-actrice…

1. Alice, d’où te vient le goût pour la cuisine ?

Avant le goût pour la cuisine, m’est venu celui de bien manger. De ne me nourrir que d’aliments que j’aime. Et comme j’ai grandi dans une famille qui ne connaît pas les plats préparés, qui privilégie la qualité des aliments ainsi qu’une cuisine simple et goûteuse, très tôt, j’ai eu ce plaisir de déguster des repas bons, faits maison. Ado, je feuilletais déjà des magazines et les livres de recettes, je les trouvais beaux. Plus tard, lorsqu’il a été question d’emménager avec mon amoureux, moi qui ne cuisinais pas alors, j’ai pris les commandes des fourneaux. C’est que j’ai grandi avec cette image : ma grand-mère et ma maman qui offraient leur cuisine par amour pour leurs proches. Et aujourd’hui, du reste, c’est toujours la même chose : mitonner un bon p’tit plat pour moi toute seule, ça ne m’intéresse pas. Mais faire plaisir à mon mari ou à des proches, alors ça, oui ! J’adoooore cuisiner pour les personnes qui aiment bien manger. Passer du temps en cuisine est pour moi une manière de dire « je t’aime ».

2. Raconte-nous un peu l’histoire de ton livre papier….

J’y pense depuis un long moment… ! Lire est une vraie passion pour moi, et cette passion s’accompagne d’un amour prononcé pour les livres papier. Mon rêve serait d’avoir un immense salon et une bibliothèque toute aussi grande, en bois, avec des échelles, façon Harry Potter. Quand je me suis sentie à l’aise en cuisine végétale et sans gluten, j’ai eu envie de transmettre mes créations par un autre biais que le numérique. C’est alors que j’ai pris contact avec mon éditrice, que j’avais eu l’occasion de rencontrer via des événements vegan, pour lui faire part de mon projet. De suite, elle a été emballée et le contrat était rapidement signé. Les éditions L’Âge d’Homme m’ont fait confiance et m’ont donné carte blanche. J’avais six mois devant moi pour réaliser mon ouvrage. À l’époque, j’étais entre deux boulots et heureusement, car j’y ai passé un temps fou ! J’ai revu mon sommaire plusieurs fois, mon introduction a pris plus d’ampleur que prévu, et certaines recettes n’ont pas été faciles (je pense à mon carrot cake et à mon gâteau au yaourt notamment, qui m’ont valu de nombreux essais !). Je souhaitais un ouvrage abordable sur la cuisine végétale ET sans gluten, avec une explication complète et solide, des recettes « classiques », faciles et simples à réaliser. Mais le plus difficile pour moi, je crois bien, a été de prendre les photos. La photographie culinaire n’est vraiment pas mon passe-temps favori et me demande à chaque fois beaucoup de réflexion, d’essais, etc. Je devais suivre un fil conducteur et vers la fin, je n’avais plus du tout d’inspiration. Ma lumière était pourrie, je devais déménager… Bref, cela n’a pas été de tout repos, mais au final, je ne suis pas mécontente.

Alice_greetham_3

3. Quelle est ta madeleine de Proust ?

Je crois que j’adore autant boire que manger, si ce n’est plus… Et des boissons douces, « lactées » (au lait d’amande, de riz, de noisettes…), façon café au lait, pumpkin spice latte, etc. C’est pourquoi je te réponds le chocolat chaud, avec du lait d’amande et de vrais carrés de chocolat noir !! J’ai plusieurs recettes sur mon blog de boissons de ce type tant j’en raffole ! Je suis très frileuse, et l’hiver je ne cesse de siroter « lacté ». Je sais que tu as participé à un stage avec Irène Grosjean, et je suppose que tu as eu l’occasion de goûter à sa boisson cajou / sésame ? Eh bien tu vois, de tout ce qu’on a pu déguster durant ces trois jours, je crois que c’est ce qui m’a le plus marqué… Oh, ça et les petits « toasts » aux oignons « confits ». Mon Dieu, que c’était BON !!

4. Quelles sont les personnes qui t’inspirent ?

Beaucoup de personnes m’inspirent, et notamment des blogueuses comme Cécile du Palais Savant, Marie Laforêt qu’on ne présente même plus, Ellen de Saveurs Végétales… et tant d’autres !!! Des femmes comme toi et moi qui vivent selon leurs valeurs, qui n’hésitent pas à remettre leurs croyances en question, qui partagent leurs découvertes avec des inconnus, qui ont un quotidien simple mais qui souhaitent y donner du sens…

5. Quels sont tes projets pour 2016-2017 ?

Fin 2015 a été une période très difficile pour moi. J’étais très triste, presque déprimée, je n’avais plus envie de rien, j’étais découragée. Et puis 2016 a pointé son nez et j’ai interrogé mon être, je me suis véritablement remise en question. En quelques mois, j’ai beaucoup lu, j’ai participé à des stages de développement personnel, pratiqué à fond le yoga, la méditation et le qi gong, je me suis ouverte à d’autres croyances, d’autres cultures… Et j’ai compris beaucoup de choses. Sur la vie d’une part, mais également sur moi, sur ma manière de fonctionner. J’ai alors vu qu’à force de vouloir trop en faire, je m’étais épuisée et je m’étais dégoûtée de plein de choses, et notamment de la cuisine. Mes projets pour 2016-2017 sont simples : mener une vie simple ! Ne pas vouloir décrocher la lune, mais m’accorder du temps pour moi, pour mes proches, pour marcher dans la nature… J’ai un travail dans lequel je m’épanouis beaucoup, je m’occupe de collégiens en difficulté scolaire, et je souhaite donner à ces jeunes le meilleur de moi-même. Aussi, je dois lever le pied sur mon blog un peu. Je suis très sollicitée par les marques, par les entreprises… J’ai appris à dire non merci pour pouvoir décrocher de mes écrans un peu. Car j’ai également compris que plus j’étais sur mon ordinateur, plus j’étais agressive et impatiente. Mes souhaits pour cette année sont modestes mais essentiels : je dois maintenir cet équilibre que j’ai peiné à trouver, mais qui m’apporte tellement de joie et de gratitude. Car à m’occuper de mon bien-être, j’ai retrouvé le plaisir de m’occuper des autres. Je ne souhaite pas perdre cela.

Merci Lili pour cet interview, j’espère que ton livre te permettra de faire de belles rencontres avec tes lecteurs. Bonne continuation dans la plénitude !

2 Responses to "Interview d’Alice Greetham, Auteure Culinaire végétalienne"

Add Comment
  1. Lili

    7 juin 2016 at 7 h 52 min

    Quel joie, quel honneur pour moi que de figurer ici, si tu savais… Merci merci merci de m’avoir accordé cette interview. Je t’envoie plein de gros bisous d’amour ! <3

    Répondre
  2. Cécile DOHERTY-BIGARA

    7 juin 2016 at 13 h 35 min

    Cette interview est géniale !! Merci pour le partage du Palais Savant 🙂
    J’adore quand tu dis que plus tu passes de temps devant un écran, plus tu es agressive et impatiente. C’est une vraie pépite de prendre conscience de ça.
    Je suis en plein dedans 🙂
    J’ai le livre de Lili entre les mains et je le conseille à tout le monde! Il est pédagogique, accessible et rêveur. Lili a un coeur en or. Merci pour cette interview.

    Des bisous!
    Cécile

    Répondre

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cheap Jerseys wholesale nfl jerseys wholesale nfl jerseys cheap oakleys cheap jerseys Cheap Jerseys fake oakleys fake ray ban sunglasses cheap gucci replica cheap oakleys cheap ray ban sunglasses fake oakleys replica oakleys fake cheap ray bans fake oakleys cheap gucci replica fake cheap ray ban sunglasses wholesale jerseys shop cheap fake watch sale replica oakleys replica gucci red bottom shoes cheap jerseys cheap oakleys fake oakleys cheap replica oakleys cheap replica oakleys fake oakleys replica oakleys cheap oakleys wholesale cheap oakleys outlet