Now Reading
La saponification à froid : pourquoi elle a la cote ?

La saponification à froid : pourquoi elle a la cote ?

savon naturel

Le monde des cosmétiques naturels et du DIY offre mille et une possibilités. Et faire son savon maison en fait partie. Seulement, voilà : quelle méthode choisir ? Vous avez sans doute entendu parler de la saponification à froid, mais savez-vous ce que c’est ? Pourquoi choisir ce procédé plutôt qu’un autre ? Quels sont ses avantages et comment décrypter son langage technique ? Découvrez les secrets du savon saponifié à froid et laissez-vous envelopper par sa mousse onctueuse ! 

La saponification à froid, c’est quoi ? 

savon ingredients

La saponification à froid (SAF pour les intimes et les initié.e.s) est une réaction chimique entre une matière grasse et une base forte, la soude dans le cas précis du savon saponifié à froid. Cette réaction s’opère à froid, comme vous l’avez sans doute deviné. Enfin, cette technique est dite totale. Cela signifie qu’elle ne prend fin qu’à l’épuisement d’un de ses composants. (Un peu comme une discussion avec un enfant, où vous serez toujours l’élément qui s’épuise le premier !) Ainsi, en intégrant plus d’huile que de soude dans les ingrédients, il restera donc un excès de corps gras. Et vous obtenez un savon surgras ! Tadam ! 

Le vocabulaire de la SAF

savon et huiles précieuses

Comme toute technique, la saponification à froid a son propre langage, qui peut paraître obscur à première vue. Mais rassurez-vous il n’en est rien ! 

  • La trace : c’est le moment où le mélange beurre ou huile végétale et soude commence à réagir, et donc à épaissir, laissant une marque dans la matière quand on relève le mixer
  • La cure : c’est le temps de séchage du savon saponifié à froid qui dure au minimum 4 semaines. Ainsi, le processus de SAF se termine gentiment, et l’eau présente dans le savon s’évapore. Plus le savon sèche, plus il durera longtemps à l’usage
  • Le surgraissage : c’est le fait qu’il y ait plus de corps gras que de soude dans la préparation. L’huile végétale qui n’aura pas été transformée une fois la soude épuisée, restera en excédent dans le savon, lui conférant des propriétés nourrissantes, émollientes, etc. Il s’obtient soit en diminuant la quantité de soude initiale, soit en ajoutant de l’huile au moment de la trace. C’est l’option préférée lorsqu’on utilise des huiles précieuses ou particulièrement chères pour faire son savon maison. Pourquoi les « gâcher » dans la saponification à froid quand on peut les ajouter à la fin et en garder tous les bienfaits ? 
  • Le taux de saponification : c’est une propriété inhérente à chaque corps gras, qui indique quel pourcentage de soude est nécessaire pour obtenir la réaction chimique

Pourquoi choisir un savon saponifié à froid ? 

fabriquer son savon

See Also
règles douloureuses

La saponification à froid est la méthode plébiscitée par celles et ceux qui se lancent dans l’aventure du DIY « faire son savon maison », car c’est la technique la plus simple à réaliser chez soi. Mais pas seulement ! Elle est également prisée dans le monde du savon artisanal professionnel. Mais pourquoi donc, me direz-vous ? 

  • le savon SAF est naturellement riches en glycérine, fruit de la réaction entre le corps gras et la soude, et donc ultra doux et hydratant
  • les vitamines E et A présentes dans les huiles et beurres végétaux sont insaponifiables, elles n’interagissent pas avec la soude. Ce qui leur permet de conserver toutes leurs propriétés nourrissantes, émollientes et protectrices
  • en l’absence de chaleur pour réaliser la saponification, les propriétés des ingrédients sont préservées 
  • la saponification à froid permet d’obtenir un véritable savon surgras qui respecte le film hydrolipidique de la peau, contrairement à ceux du commerce qui contiennent du laureth sulfate sodium. Et le premier effet de cet ingrédient (qui sert à produire de la mousse) est de détruire cette barrière naturellement protectrice de notre peau
  • cette technique requiert moins d’énergie, et son impact écologique est donc moindre
  • elle ne demande que trois ingrédients principaux : de l’eau, de la soude et un corps gras

Cosmétiques naturels : que peut-on leur reprocher ? 

S’il fallait absolument trouver des inconvénients au processus de saponification à froid, je dirais que : 

  • le dosage doit être très minutieux pour que la réaction chimique opère : mains brouillonnes et approximatives s’abstenir !
  • le temps de cure (de séchage, pour celles et ceux du fond qui n’ont pas suivi) de 4 semaines n’en fait pas le cadeau « DIY cosmétiques naturels » de dernière minute
  • la soude est un produit qui peut être dangereux et doit donc être manipulé avec précaution
  • le savon saponifié à froid est plus coûteux. Mais c’est souvent le cas des produits réalisés de façon artisanale avec des matières premières de qualité

Envie de faire son savon maison ? 

Voilà, vous savez tout ce qu’il y a à savoir sur la saponification à froid. À vous maintenant de briller en société en étalant vos nouvelles connaissances en cosmétiques naturels ! Ou, si le cœur vous en dit, pourquoi ne pas vous lancer vous-même dans l’aventure en créant votre propre savon saponifié à froid ? 

©2021 Save The Green - Tous droits réservés

Scroll To Top