Now Reading
Les 4 dangers de la décoloration cheveux

Les 4 dangers de la décoloration cheveux

La décoloration des cheveux

Passer du blond vénitien au blond platine, du châtain foncé au plus clair, obtenir un balayage californien ou juste éclaircir quelques mèches de sa couleur naturelle : tout passe par la décoloration des cheveux. Mais connaissez-vous les dangers de ce procédé agressif pour les cheveux et le cuir chevelu ? Cheveux secs, affinés, cuir chevelu brûlé : on vous dit comment vous en prémunir ! Et en bonus quelques alternatives bien plus douces pour votre fibre capillaire. 

La décoloration des cheveux, ça consiste en quoi ? 

Que l’on se lance dans une décoloration des cheveux à la maison ou qu’on se rende en salon de coiffure, le procédé reste le même. On applique un produit décolorant à base de peroxyde d’hydrogène et parfois d’ammoniaque sur les cheveux. Le mélange pénètre la fibre capillaire pour la dépigmenter et ainsi éclaircir les cheveux. 

Si elle est le plus souvent utilisée pour réaliser un balayage californien ou passer au blond platine, certains coiffeurs y ont recours en étape d’un processus de coloration. Mais au vu des dangers que cette pratique fait courir à la fibre capillaire, ils n’en sont pas tous fans ! 

Les couleurs de cheveux sont classées en 10 tons, des plus foncés — cheveux noirs — aux plus clairs — blond platine. Les instructions d’emploi des produits pour décolorer ses cheveux vous indiqueront toujours de combien de tons vous allez éclaircir.

Danger n° 1 de la décoloration des cheveux à la maison : les brûler

La décoloration des cheveux brulure

Le tout premier danger inhérent à la décoloration des cheveux n’est pas des moindres puisqu’il s’agit de la brûlure ! Ce problème ne devrait pas se poser dans un salon de coiffure, on est bien d’accord ! Mais si vous décidez de décolorer vos cheveux à la maison, veillez à toujours bien respecter le temps de pose. Il ne faudrait pas qu’une envie de blond platine vous condamne à tout couper parce que le produit aurait brûlé votre fibre capillaire !

Danger n° 2 : décolorer ses cheveux les fragilise 

Il faut bien avoir en tête qu’un cheveu décoloré sera obligatoirement fragilisé. Il n’y a pas de miracle. La décoloration des cheveux est une technique agressive, et la fibre capillaire ne peut pas en sortir indemne. Ce qui protège vos cheveux des agressions extérieures du quotidien, c’est son film hydrolipidique. Il garde les écailles de kératines lisses et serrées, ce qui rend les cheveux forts et souples, à la manière d’un bouclier. L’ammoniaque ou le peroxyde d’hydrogène, en pénétrant la fibre capillaire pour détruire la couleur naturelle, altèrent ce bouclier. Qui ne peut donc plus assurer son rôle. CQFD. 

Danger n° 3 de la décoloration des cheveux : attaquer le cuir chevelu

La décoloration des cheveux cuir chevelu

Lorsqu’on veut éclaircir sa couleur naturelle, on ne veut surtout pas de racines apparentes. Et il faut bien reconnaître qu’avec un blond platine, il est difficile d’y échapper. Autant les professionnels de la coiffure ont la main sûre (après tout, c’est leur métier !), autant pour une décoloration des cheveux à la maison il faut être extrêmement prudente. Le produit décolorant ne doit jamais entrer en contact avec le cuir chevelu. La peau y est sensible, et pourrait brûler. Il faut donc impérativement laisser quelques millimètres entre votre crâne et le mélange éclaircissant. 

Danger n° 4 : Faire une décoloration sur des cheveux colorés 

Si vous êtes adeptes du henné, vous le savez sans doute déjà : c’est incompatible avec une décoloration des cheveux. Les sels métalliques du henné vont créer une réaction avec le produit éclaircissant, et vous allez vous retrouver avec de vilains reflets verts ou orange. 

See Also
huile d'amla

De la même façon, la plupart des coiffeurs rejettent l’idée d’une décoloration sur des cheveux colorés. Sauf, bien sûr, si vous n’avez pas le choix ! Une teinture maison qui a mal tourné, par exemple. Mais enchaîner coloration, décoloration, puis de nouveau coloration est un véritable supplice pour la fibre capillaire. Dans le meilleur des cas, ils seront abîmés, dans le pire brûlé. 

Les alternatives naturelles pour décolorer ses cheveux

La décoloration des cheveux alternatives naturelles

Pour éclaircir sa couleur naturelle en lui apportant de la lumière, il existe heureusement des solutions naturelles. Bien sûr, vous n’allez pas pouvoir réaliser un balayage californien ou devenir blond platine ! Mais gagner quelques tons est possible avec des produits naturels nettement moins agressifs qu’une classique décoloration des cheveux : 

  • Une infusion de camomille aspergée sur les cheveux ou ajoutée dans l’après-shampoing
  • Le miel, aux vertus éclaircissantes hydratantes
  • La poudre de rhubarbe 

Décolorer ses cheveux et en prendre soin

Vous l’aurez compris, la décoloration des cheveux est un véritable traumatisme pour la fibre capillaire. Pour en limiter les effets négatifs sans pour autant faire une croix sur le tie and dye blond platine de vos rêves, misez tout sur les soins protecteurs avant et surtout après ! 

 

©2021 Save The Green - Tous droits réservés

Scroll To Top