Now Reading
Dangers du four micro-ondes : sont-ils réels ?

Dangers du four micro-ondes : sont-ils réels ?

Dangers du four micro-ondes

Le four à micro-ondes est la première nouvelle méthode de cuisson depuis que l’homme a inventé le feu. Ceci est une révolution.
La lumière halogène terne. La plaque de verre en rotation. Le bourdonnement qui se termine par un « BIP ». Aujourd’hui, les images, les sons et les odeurs du four à micro-ondes sont immédiatement familiers à tous, car il est accessible et utilisé par tous. D’après le site planetoscope.com, il s’est vendu en France, en 2016, environ 2,5 millions de fours micro-ondes, soit 6 800 par jour. Cela représente 1 four vendu toutes les 12 secondes !

Cet appareil électroménager nous parait inoffensif tant il fait partie de notre quotidien. Mais il est toujours bon de conserver un certain esprit critique, même (et surtout) pour des objets devenus indispensables à nos vies. On peut donc légitimement s’interroger sur les implications de cet appareil. Voici quelques pistes qui vont nous permettre de savoir si le four à micro-ondes constitue un danger réel ou non.

Comment fonctionne un four à micro-ondes ?

Qu’est-ce que le rayonnement micro-ondes ?

Les micro-ondes sont une forme de rayonnement « électromagnétique » ; c’est-à-dire que ce sont des ondes d’énergie électrique et magnétique se déplaçant ensemble dans l’espace. Le rayonnement électromagnétique couvre un large spectre, des ondes radio très longues aux rayons gamma très courts. L’œil humain ne peut détecter qu’une petite partie de ce spectre appelée lumière visible. Une radio détecte une partie différente du spectre et un appareil à rayons X en capte encore une autre.

La lumière visible, les micro-ondes et le rayonnement radiofréquence (RF) sont des formes de rayonnement non ionisant. Les rayonnements non ionisants n’ont pas assez d’énergie pour éliminer les électrons des atomes. Les rayons X sont une forme de rayonnement ionisant. L’exposition aux rayonnements ionisants peut altérer les atomes et les molécules et endommager les cellules de la matière organique.

La cuisson par micro-ondes : comment ça marche?

Les micro-ondes sont produites à l’intérieur du four par un tube électronique appelé magnétron. Les micro-ondes sont réfléchies dans l’intérieur métallique du four où elles sont absorbées par les aliments. Les micro-ondes font vibrer les molécules d’eau présentes dans les aliments, produisant de la chaleur qui cuit les aliments. C’est pourquoi les aliments riches en eau, comme les légumes frais, peuvent être cuits plus rapidement que les autres aliments. L’énergie des micro-ondes est transformée en chaleur lorsqu’elle est absorbée par les aliments et ne les rend pas « radioactifs » ou « contaminés ».

Bien que la chaleur soit produite directement dans les aliments, les fours à micro-ondes ne cuisent pas les aliments de « l’intérieur vers l’extérieur ». Lorsque les aliments épais sont cuits, les couches externes sont chauffées et cuites principalement par micro-ondes tandis que l’intérieur est cuit principalement par la conduction de la chaleur des couches externes chaudes.

Les aliments cuisent plus rapidement au four micro-ondes. Cela en fait un mode de cuisson plus économe en énergie que la cuisson conventionnelle. De plus, l’énergie ne chauffe que les aliments, pas tout le compartiment du four.

La cuisson au micro-ondes ne réduit pas plus la valeur nutritionnelle des aliments que la cuisson conventionnelle. En fait, les aliments cuits dans un four à micro-ondes peuvent conserver plus de vitamines et de minéraux, car les fours à micro-ondes peuvent cuire plus rapidement et sans ajouter d’eau.

Des récipients en verre, en papier, en céramique ou en plastique sont utilisés dans la cuisson au micro-ondes, car les micro-ondes traversent ces matériaux. Bien que ces récipients ne puissent pas être chauffés par les micro-ondes, ils peuvent devenir chauds à cause de la chaleur des aliments cuits à l’intérieur. Certains récipients en plastique ne doivent pas être utilisés dans un four à micro-ondes, car ils peuvent être fondus par la chaleur des aliments à l’intérieur.

En règle générale, tous les matériaux métalliques (couverts, feuille d’aluminium, récipient en fonte, etc.) sont à bannir du four à micro-ondes, car ils réfléchissent les ondes, ce qui entraîne une cuisson irrégulière des aliments et peut endommager le four. Les instructions fournies avec chaque four à micro-ondes indiquent les types de récipients à utiliser. Ils expliquent également comment tester les contenants pour voir s’ils peuvent ou non être utilisés dans les fours à micro-ondes.

Quel est l’impact du four micro-ondes sur les aliments ?

Il existe bel et bien des dangers à faire passer vos aliments au micro-ondes.

Si vous utilisez le mauvais type de plastique par exemple (indice : celui sur lequel manque la mention « micro-ondes »), des produits chimiques malsains pourraient s’infiltrer dans vos aliments. Mais si vous souhaitez tirer le meilleur parti de vos aliments, le micro-ondes est une valeur sûre. En fait, il se situe en haut de la liste des méthodes de préparation des aliments sains sur le plan nutritionnel. En utilisant une faible quantité d’eau pour cuire vos aliments à la vapeur, vous conservez plus de vitamines et de minéraux qu’avec presque n’importe quelle autre méthode de cuisson.

Perte des nutriments : que disent les études?

Certaines recherches ont montré que les légumes perdent une partie de leur valeur nutritive au micro-ondes. Par exemple, il a été démontré que le micro-ondes élimine 97 % des flavonoïdes — composés végétaux ayant des avantages anti-inflammatoires — dans le brocoli. C’est un tiers de plus de dégâts que l’ébullition.

Cependant, une étude de 2019 sur la perte de nutriments du brocoli au micro-ondes a souligné que les résultats des études précédentes variaient selon le temps de cuisson, la température et si le brocoli était ou non dans l’eau. Il a été constaté que des temps de cuisson plus courts (ils ont fait passer le brocoli au micro-ondes pendant une minute) ne compromettaient pas le contenu nutritionnel.

La cuisson à la vapeur et au micro-ondes pourrait même augmenter la teneur en la plupart des flavonoïdes, qui sont des composés liés à un risque réduit de maladie cardiaque. « Dans les conditions de cuisson utilisées dans cette étude, le micro-ondes semble être un meilleur moyen de préserver les flavonoïdes que la cuisson à la vapeur », ont écrit les chercheurs.

Pourtant, ils ont également constaté que le micro-ondes avec trop d’eau (comme la quantité que vous utiliseriez pour faire bouillir) provoquait une baisse des flavonoïdes.

See Also
bicarbonate de soude

Pour en savoir plus sur les dangers du four micro-ondes je vous invite à découvrir cette vidéo :

La matière plastique à utiliser au micro-ondes

La conservation de la valeur nutritive dépend fortement des récipients utilisés pour la préparation au micro-ondes. Notez donc qu’il faut faire attention à la matière plastique utilisée :

Les plastiques déconseillés :

Bisphénol-A

D’après Juming Tang, professeur d’ingénierie alimentaire à l’Université de l’État de Washington : « Il contient des polymères à l’intérieur pour les rendre souples et flexibles, qui fondent à une température plus basse et peuvent se lessiver pendant le processus de micro-ondes s’il dépasse 100 °C ».
Comme exemple, nous avons les bouteilles d’eau minérale ou de biberons. On se souvient tous du récent scandale sur les composants des biberons pour nouveau-né et leur impact sur la santé des nourrissons.

Phtalates

Les phtalates utilisés comme plastifiants dans la fabrication de contenants ménagers peuvent potentiellement être transférés aux aliments qui sont stockés ou chauffés dans ces contenants en plastique. Les phtalates sont des composés perturbateurs endocriniens (EDC) et se trouvent à de très faibles concentrations dans les aliments. Quand nous nous y exposons, nous sommes confrontés à des troubles hormonaux. On en retrouve beaucoup dans les boîtes alimentaires.

Les plastiques conseillés

Les récipients les plus sûrs pour réchauffer sa nourriture au micro-ondes sont ceux fabriqués en plastique thermoformé. En effet, ils passent au micro-ondes sans aucun problème, permettant de fermer le récipient hermétiquement et il est possible de manger directement dedans, ce qui évite l’utilisation d’assiette ou de bol, par exemple.

Le four micro-ondes : un outil qu’il convient d’apprendre à bien utiliser

Comme bien souvent, ce n’est pas l’objet en lui-même qui pose problème, mais plutôt l’utilisation que les gens en font. Le four micro-ondes reste un mode de cuisson sans danger et plutôt sain, pour peu que l’on prenne garde à choisir les bons contenants.

On peut néanmoins ouvrir la réflexion sur l’impact écologique d’un tel appareil, pas forcément si indispensable que cela. Prendre le temps de cuisiner et de vivre autrement et plus lentement, n’est-ce pas finalement revenir à l’essentiel ? N’hésitez pas à nous faire part de vos réflexions en commentaires.

View Comments (0)

Leave a Reply

©2021 Save The Green - Tous droits réservés

Scroll To Top