Home » Changer & agir » Une grossesse et un accouchement au naturel
04
Sep

Une grossesse et un accouchement au naturel

Il y a généralement deux évènements qui poussent les gens à consommer bio et à prendre un virage « green » : l’annonce d’une maladie ou la venue d’un enfant. Pour ma part, c’est quand je suis tombée enceinte de mon premier enfant (en 2008) que j’ai réellement pris conscience qu’il fallait que je fasse attention à ce que je mange, à ce que j’applique sur ma peau et à ce que je porte, bref à ce que je consomme.

Ainsi, j’ai dit adieu aux cosmétiques sans label bio, adieu aux parabens, au bisphénol A, aux additifs alimentaires, aux vêtements et produits toxiques, etc.

green_bebe

Pour mon premier enfant, j’ai eu une grossesse idyllique, puis un accouchement avec une péridurale légèrement dosée, dans un petit hôpital turc, puisque j’habitais Istanbul à cette époque. En sortant de l’hôpital, j’étais en grande forme et mon bébé aussi.

Pour mon deuxième enfant ce fût plus compliqué, bien que la grossesse se soit bien passée, nous avons déménagé sur l’hexagone alors que j’étais enceinte de 6 mois, j’ai donc dû être suivie en France pour la fin de ma grossesse, par une équipe médicale qui m’était « étrangère ». J’ai dû refaire tous les tests sanguins (et autre) que j’avais fait à Istanbul depuis le début de ma grossesse, j’ai eu l’impression de passer mon temps à l’hôpital. De plus, notre deuxième bébé se présentait en siège donc c’était plus compliqué. Le Gynéco ne voulait pas m’accoucher de façon naturelle (protocole de l’hôpital), j’ai dû me résoudre à une césarienne programmée. Ce fût très dur, sentiment qu’on « me vole mon accouchement », plus de 10 personnes dans la salle, aucune magie, une lumière agressive, pas le droit de manger pendant 3 jours, 2 heures sans voir mon bébé après l’accouchement, anémie, fatigue, bref, un retour à la maison très difficile. Après cela, je ne voulais pas de 3ème enfant…

baby_green

Et puis j’ai changé d’avis… Alors, je me suis dit que cette pour cette nouvelle grossesse, je mettrai tout en oeuvre pour la vivre sereinement, surtout l’accouchement… Entre temps, j’avais (heureusement pour moi) découvert la cuisine vivante, le végétarisme, la cuisine végétalienne, la phytothérapie et la naturopathie. J’ai donc pris soin de moi et de mon bébé pendant 9 mois, en me nourrissant d’aliments bio, remplis de vitalité, souvent crus (repas matin et midi), de céréales complètes le soir, jamais de viande, très très peu de fromage ou d’oeufs (de nos poules). Beaucoup de fruits et de légumes (frais, en jus).

Jusqu’au jour de l’accouchement, je me suis sentie pleine d’énergie, même après les repas, alors que pour mes deux premières grossesses, j’avais besoin de faire de grosses siestes. De même, je n’ai jamais aussi bien dormi pendant les nuits.

Je ne voulais pas une deuxième césarienne, aussi j’ai mis toute les chances de mon côté pour accoucher de façon naturelle, à terme… J’ai appliqué les méthodes hygiénistes apprises dans mes cours de naturopathie pour avoir la grossesse la plus douce qui soit, tout en ayant un maximum de vitalité pour accueillir bébé !

Sport et bien-être

J’ai couru jusqu’à deux mois et demi de grossesse, puis j’ai arrêté parce que je n’en avais plus envie, j’ai remplacé cela par de la marche, au moins une heure par jour sur les chemins de campagne sans compter les allers-retours pour emmener les enfants à l’école. J’ai fait un peu de yoga prénatal, surtout le dernier mois (au moins 4 fois / semaine) grâce à des vidéos trouvées sur YouTube (ici et ) .

trousse_homeopathie_accouchement

Homéopathie

J’ai demandé un traitement homéopathique à une sage-femme. J’aime beaucoup l’homéopathie, et j’ai eu de la chance car une des sages-femmes de l’hôpital était formée à cela. Elle m’a donc prescrit une petite ordonnance pour être zen et pour que l’accouchement se passe bien  :

GELSENIUM 15 CH, (1 tube) en cas de problème d’endormissement quelques jours avant l’accouchement (vous savez quand vous commencez à réaliser que vous allez accoucher dans les prochains jours et que toutes vos amies vous racontent leurs terribles accouchements…). 4 granules 1/2 heure avant le coucher si besoin.

GELSENIUM 15 CH (1 dose unique), prendre la dose unique au moment de partir pour la maternité, le jour J donc.

CHINA RUBRA 9 CH / ARNICA MONTANA CH (2 tubes de chaque), pour préparer les tissus à l’accouchement, puis pour diminuer les oedèmes et réparer les tissus après l’accouchement (3 à 4 jours avant la date de l’accouchement), prendre 4 granules chaque soir avant le repas. Puis après l’accouchement, prendre 4 granules de chaque matin et soir avant les repas pendant 10 jours.

ACONIT 30 CH (2 doses uniques), à prendre en cas de crise d’angoisse / de panique pendant le travail. Renouveler la prise si besoin. (ça je n’ai pas utilisé, je suis du genre zen mais je vous donne l’info si vous êtes hyper anxieuse de nature).

ACTEA RACEMOSA 9 CH (2 tubes), si contractions irrégulières non efficaces sur le col (à terme), en cas de faux travail donc. Prendre 5 granules toutes les 10 minutes pendant 1 heure.

CAULOPHYLLUM 5 CH (2 tubes), si la dilatation du col est longue, prendre 5 granules toutes les 10 minutes pendant une heure.

A cela j’ai rajouté en regardant dans mes vieux bouquins :

BELLADONNA 9 CH (1 tube) et CHAMOMILLA 9 CH (1 tube), 3 granules de chaque toutes les 15 minutes si les contractions sont très douloureuses (vers la fin du travail donc),

LACHESIS 9 CH (1 tube) et PHYTOLACCA 9 CH (1 tube), 3 granules 3 fois par jour en cas d’engorgement des seins (seins durs et douloureux donc) pendant la montée de lait.

Pour la montée de lait, une sage-femme m’a apporté des cataplasmes chauds de farine de lin, très efficaces ! J’ai testé aussi les feuilles de chou vert dans le soutien-gorge, je valide aussi !

Huiles essentielles

J’ai acheté un flacon de mélange d’huiles essentielles tout prêt en pharmacie, de la marque Pranarôm, cela s’appelle « Bio féminaissance, accouchement harmonieux » , je ne me souviens plus du dosage mais c’est indiqué sur l’emballage. On se l’applique sur le bas du dos, quand le travail a bien commencé. Pour moi, après l’application de cette huile de façon régulière comme indiqué, tout s’est accéléré, je suis passée d’un col ouvert à 5 à un col ouvert à 9 en 1 heure 30. La sage-femme n’en revenait pas. Je pense que le mélange homéopathie + HE a fait son effet 🙂

elixir_fleurs_de_bach

Fleurs de Bach

J’ai utilisé les fleurs de Bach (pour la famille aussi), Rescue (après l’accouchement), Olive (pour la fatigue) et Walnut (pour toute la famille, cela permet d’accueillir les changements plus facilement).

idees_de_tisanes

Plantes séchées

J’ai bu de la tisane de feuille de framboisier (1 litre par jour lors du dernier mois de grossesse), afin de bien ramollir le col de l’utérus. S’il vous en reste après l’accouchement, ne la jetez pas ! Prenez-en un litre par jour quelques jours avant la pose de votre stérilet.

tisane_feuilles_de_framboisier

Ostéopathie

J’y suis allée 3 fois en tout : une fois en milieu de grossesse, pour soulager un peu mon dos, une fois quelques jours avant d’accoucher, afin de bien préparer mon bassin, et une fois après l’accouchement, pour mon bébé et moi. Pensez-y, c’est excellent pour aider les organes et les os à se remettre en place tout doucement après l’accouchement (ostéopathe ou chiropracteur).

Shiatsu

Lors de mon stage de massage AMMA (massage assis), j’ai appris qu’il existe des points sensibles chez la femme qui, sous l’effet d’une pression, peuvent déclencher l’accouchement. 5 jours avant mon terme, j’ai pris RDV avec un praticien de Shiatsu, qui a hésité à me prendre pour les raisons évoquées ci-dessus. Je lui ai bien expliqué que je ne devais pas dépasser mon terme car sinon je risquais la césarienne. Finalement, j’ai eu ma session le mercredi à 14 heures… le jeudi matin à 4 heures je ressentais mes premières contractions, qui ont durée toute la journée, le soir même j’entrais à l’hopital pour finalement accoucher dans la nuit…

HypnoNaissance

Le jour de l’accouchement, j’ai utilisé les techniques de la méthode HypnoNaissance, cela m’a bien aidé pour bien respirer pendant les contractions et gérer la douleur sans antalgique.

recette_salade_hiver_crue

Alimentation

Lorsque j’ai pris un premier RDV chez un médecin d’un village à côté de chez moi pour qu’il me délivre l’ordonnance en vue de faire la 1ère échographie, j’ai eu le droit à une ordonnance pour une prise de sang. J’en ai profité pour demander mon niveau de fer et de vitamine B12, le médecin m’a alors demandé si j’étais végétarienne. Quand il m’a rétorqué « Mais Madame vous savez, il n’y a rien de mieux qu’un bon steak rouge pour le fer », j’ai compris qu’il valait mieux être discret concernant mon mode d’alimentation avec le personnel médical

Quand j’ai reçu les brochures qu’on donne à toutes les femmes enceintes, avec des recommandations de menus du style : Pour le goûter, un yaourt et des petits-beurre, je me suis sentie très seule…

Car pendant toute ma grossesse, je n’ai mangé aucun produit laitier ou produits industriels. J’ai mangé énormément de fruits secs et frais (matin et midi), et le soir j’étais en mode crudivore (légumes et oléagineux donc, ou en mode Vegan avec des plats chauds plus réconfortants comme des curry, des pommes de terre, du quinoa, mais aussi crudités, soupes crues, etc.). Je ne me suis jamais pris la tête avec les calories / jour à absorber, ni les doses journalières de calcium, fer ou magnésium dont une femme enceinte a besoin. J’écoutais mes envies, tout simplement, et je composais mes plats avec les légumes et les fruits de de saison. J’ai bu de façon régulière un verre de jus de légumes (carottes, épinards…) ou un smoothie vert presque tous les jours (pour le fer essentiellement).

J’étais extrêment en forme, jamais eu le besoin de faire la moindre sieste. Et, plus important, mon bébé était en pleine forme lui aussi, bien au chaud dans mon bidou… J’ai pris 9 kg au total. Je crois que c’est très important d’écouter son corps, ses sensations après les repas. Il n’y a pas une alimentation parfaite pour toutes les femmes, il faut donc essayer d’évaluer nos besoins en tenant compte de notre vie sociale, familiale et de notre environnement naturel.

J’ai suivi les recommandations de Nelly GROSJEAN (ouvrage l’aromathérapie et la femme enceinte), en consommant une cuil. à café par jour d’huile de germe de blé, huile végétale excellente pour la peau, précisons aussi qu’elle est antioxydante.

Chose importante à préciser, j’ai pris plein de choses saines à manger pour mon séjour à l’hôpital, car les menus (pain blanc, légumes cuits, desserts lactés et sucrés) ne sont pas très revitalisants pour une femme allaitante qui vient d’accoucher.

Quand je suis remontée dans ma chambre (4 heures du mat), la sage-femme m’a demandé « vous avez des aliments que vous ne consommez pas ? » J’ai répondu « viande et poisson »… J’étais heureuse à l’idée d’avoir quelques repas végétariens… Mais les cuisiniers n’avaient pas autant d’imagination que moi, pour remplacer la viande, plutôt que d’avoir des protéines végétales, j’ai eu des oeufs à tous les repas, parfois en entrée et en plat principal au cours du même repas ! Si j’avais mangé toutes mes assiettes, j’aurais avalé 14 oeufs en 3 jours !

Heureusement j’avais des bananes, des dattes, des pruneaux, de la purée d’amandes, des oléagineux, des pommes et plein d’autres fruits de saison ainsi que de l’eau de coco dans ma chambre. D’ailleurs en partant, j’ai croisé dans l’ascenceur un papa qui avait deux sacs remplis de gâteaux industriels et de chocolats pour sa femme, ça m’a fait sourire… Ç’aurait pu être moi des années auparavant… Comme quoi, il n’est jamais trop tard pour se refaire une santé !

grossesse_green

Une grossesse et un accouchement sereins

J’ai donc vécu une grossesse parfaite, et un accouchement naturel, sans péridurale. C’était mon souhait de départ, je suis heureuse d’avoir pu y arriver avec « mes petits remèdes de grand-mère ». Chose importante, je précise que je ne connaissais pas le sexe de notre bébé, et ça change tout le jour de l’accouchement. C’est encore plus beau, plus intense. Je vous recommande d’en faire autant si vous êtes enceinte de quelques semaines !

J’ai oublié de préciser aussi que je n’avais pas préparé de plan de naissance, je n’ai pas voulu planifier le déroulement de l’accouchement afin de laisser faire la providence. Et aussi que l’hôpital de Châlon est équipé « d’une salle nature », agrémentée de matelas, d’un petit hamac et d’une immense baignoire. J’ai pu avoir un bain bien chaud avant d’accoucher (dans lequel j’ai chanté pour me détendre), c’est super mais par contre après cela j’étais complétement K.O et j’ai demandé une péridurale… Il était presque deux heures du matin. Heureusement pour moi, c’était trop tard, bébé est arrivé en quelques minutes 🙂

Si vous avez des questions sur ma grossesse ou mon accouchement, n’hésitez pas, je serai heureuse d’échanger avec vous !

58 Responses to "Une grossesse et un accouchement au naturel"

Add Comment
  1. pauline

    4 septembre 2015 at 22 h 06 min

    super ton article!!
    j’accouche dans 2 mois environ (bébé décidera!) et je fais une formation en naturo.
    j’ai d’ailleurs une de mes profs qui me suit pendant la grossesse.
    ton article m’a donné pleins de bonnes idées pour ces 2 derniers mois, l’accouchement et le séjour à la maternité 🙂

    Répondre
    • Marie-France

      6 septembre 2015 at 14 h 17 min

      Super bonne fin de grossesse alors Pauline !

      Répondre
  2. Audrey

    4 septembre 2015 at 22 h 26 min

    Un très joli témoignage d’un parcours 100% naturel et harmonieux. Merci d’avoir partagé vos astuces ainsi que votre belle philosophie de vie.

    Répondre
    • Marie-France

      6 septembre 2015 at 14 h 17 min

      Merci Audrey !

      Répondre
  3. Marie

    4 septembre 2015 at 22 h 49 min

    Coucou 🙂

    Je suis heureuse de lire enfin un témoignage d’un accouchement en France qui s’est bien passé (pas d’un point de vue médical, hein) ! On lit tellement de témoignage assez triste que j’ai un peu peur pour le jour où je passerai par là !

    Merci 🙂

    Répondre
    • Marie-France

      6 septembre 2015 at 14 h 17 min

      Oh, j’ai eu plein d’amies Marie pour qui ça s’est super bien passé. Il faut rester zen, et bien prendre soin de soi et de son bébé pendant toute la grossesse !

      Répondre
  4. Mathilde

    5 septembre 2015 at 12 h 52 min

    Franchement, vous êtes précieuse ! Je suis tombée sur l’article de mes RÊVES ! Je vais largement m’inspirer de vos conseils quand je serai enceinte ! Merci !

    Répondre
    • Marie-France

      6 septembre 2015 at 14 h 15 min

      N’oubliez pas que chaque personne est unique 😉 La façon de m’alimenter ne sera peut-être pas bonne pour tous, Soyez surtout trés à l’écoute de votre corps.

      Répondre
  5. Sophie

    7 septembre 2015 at 8 h 58 min

    J’aurais tellement aimé ne pas connaître le sexe de mes enfants avant leur naissance! Mais eux n’étaient pas d’accord, ils ont ostensiblement montré leur pénis à chaque échographie. Impossible d’avoir le moindre doute, même pour des profanes.
    Merci pour cet article très complet!

    Répondre
  6. Natalia

    7 septembre 2015 at 9 h 28 min

    Très joli article 🙂 Un régale à lire dès le matin ! Merci <3

    Répondre
    • Marie-France

      7 septembre 2015 at 13 h 40 min

      De rien Natalia !

      Répondre
  7. Charlotte

    8 septembre 2015 at 14 h 48 min

    Super article ! Ta grossesse et ton accouchement font rêver ! Merci pour toutes ces infos précieuses, tu vas devenir une super naturopathe ! 🙂 (oui c’est moi que tu as eu au tel il y a quelques temps au sujet de ta formation). Je prends note de tous tes précieux conseils, et te propose deux suppléments d’info :
    – la B12 lors d’une prise de sang ne peut pas être renseignée telle qu’elle. Si tu manges des algues par exemple, ton taux de B12 va augmenter, mais ça ne sera pas la « vraie » B12. Il faut demander à vérifier l’homocystéine ou l’acide méthylmalonique pour véritablement savoir si notre taux de B12 est bon. Toutes les infos sont là : http://www.veganhealth.org/files/french_what_every_vegan_should_know.pdf (par contre ces examens ne sont pas remboursés et coûtent assez cher)
    – j’entends de plus en plus parler de la mélasse de canne à sucre, véritable super aliment, ultra riche en minéraux. J’en prends dorénavant tous les jours avec de la vitamine C dans mes smoothies. On verra si ça porte ses fruits.
    Sinon je me tartine tous les jours d’huile de macadamia, très utilisée en Australie par les femmes enceintes pour ses vertues anti-vergeture, mais je n’avais pas pensé à en avaler (celle-ci ou l’huile de germe de blé). C’est pourtant logique ! Encore un super conseil !

    Répondre
  8. Échos verts ❀ Natasha

    8 septembre 2015 at 15 h 35 min

    Merci pour ce partage fort intéressant ; ça fait tellement de bien de lire des expérience de grossesses aussi positives ! Je ne sais pas si je serai enceinte un jour, mais je me réfèrerai certainement à cet article si ça arrive !

    Répondre
  9. Pingback: Graines vertes #3 | Échos verts

  10. Recettes Appréciées

    9 septembre 2015 at 20 h 06 min

    Recettes Appréciées est un blog contient un bouquet de meilleures recettes. il existe de multiples manières de préparer des plats faciles et économies.

    Répondre
  11. Jessica

    14 septembre 2015 at 15 h 28 min

    Un grand merci pour ce superbe article très réjouissant. Je suis enceinte de trois mois et je découvre ton blog en faisant mes recherches c’est fantastique! Je suis intolérante au gluten, est ce que l’huile de germe de blé en contient ? j’imagine que oui .. autrement par quoi là remplacer ? Encore merci et belle continuation . Jessica

    Répondre
    • Marie-France

      14 septembre 2015 at 19 h 55 min

      Bonne question ! D’après mes recherches sur le web, ça dépend des sources, certains prétendent que oui, d’autres non ! … Si tu veux l’éviter, tu peux prendre l’huile de colza, mais sache qu’elle a trois fois moins de vitamine E que l’huile de germe de blé… sinon une dizaine d’amandes par jour !

      Répondre
  12. Sabine B

    16 septembre 2015 at 19 h 51 min

    Bonsoir, je viens via Echos verts, et cet article est hyper bien documenté. Il y a un an, j’étais enceinte de mon 2ème enfant, et tellement preneuse de conseil pour éviter à tout prix la deuxième césarienne…
    De mon côté, j’ai fait de l’haptonomie qui m’a beaucoup aidée pour l’accouchement (grosso modo, ma fille est née en 3 poussées). Et de la visualisation positive sur les conseils de ma psy, je voyais au moment de me coucher, un accouchement qui se passe parfaitement bien. Bon, je ne sais pas ce qui a joué, mais j’ai eu moi aussi un accouchement de rêve, exactement comme je le rêvai!
    (voilà comme quoi il ne faut pas avoir peur d’accoucher en France, tout peut bien se passer!!)

    Répondre
    • Marie-France

      17 septembre 2015 at 12 h 47 min

      Merci Sabine pour votre témoignage ! La visualisation positive est très salutaire, on ne le répète pas assez souvent !

      Répondre
  13. Meli Green Seed

    17 septembre 2015 at 15 h 43 min

    Hello depuis Johannesburg !

    Merci pour ce joli partage d’expérience.

    Je souhaitais moi aussi un accouchement le plus naturel possible… et je l’ai eu… après tout de même 24h de travail avant l’accouchement, malgré toute la préparation !

    Une préparation qui me rappelle beaucoup la tienne. J’ai à peu près tout testé je crois 🙂 Haptonomie, yoga prénatal, méthode Bernadette de Gasquet, ostéopathie, natation prénatale, homéopathie, tisane de framboisier et même hypnose et acupuncture lorsque bébé a décidé de se mettre en siège vers la fin de la grossesse (pour se retourner de lui-même lorsque le moment fut venu).

    Pendant le travail, j’ai eu accès à la baignoire avec des huiles essentielles. Quel soulagement ! Toutefois, je suis d’accord avec toi, cela ensuque complètement et il faut veiller à ne pas y rester trop longtemps, car de mon côté, cela a ralenti l’ouverture du col. J’ai eu également une session d’acupuncture assez efficace.

    Le yoga m’a beaucoup aidée : respiration et relaxation sont la clé. Les accessoires tels que le ballon et la liane de la salle nature sont également très salvateurs pour favoriser la descente du bébé.

    Vers la fin, alors que j’étais à bout de force, on m’a soulagée avec du gaz hilarant, ce qui m’a aidée à récupérer au moment où l’idée de la péridurale m’a traversée l’esprit.

    J’avais rédigé un projet de naissance qui a été bien respecté, mis à part au moment de la délivrance où la sage-femme m’a imposée une position qui a complètement ralenti les contractions, malgré mon insistance à faire différemment. Mais on se trouvait à un moment où je n’étais vraiment plus en mesure de lutter à vrai dire !

    Bébé est finalement arrivé. Ce fut long et éprouvant, mais j’en garde un merveilleux souvenir. Et quelle joie également de découvrir que j’avais donné naissance à un petit garçon que j’allais pouvoir recueillir contre moi pour la première tétée.

    Une de mes amies n’a fait aucune préparation et a accouché naturellement en 1h30… Ok, on n’est pas tous égaux !

    Quoiqu’il en soit, l’essentiel est de suivre son instinct et ses envies pour vivre sa grossesse et son accouchement au mieux, en phase avec ses convictions… tout en se préparant aussi à l’éventualité que tout ne se passera peut-être pas comme prévu.

    C’est la vie ! C’est ça, donner la vie…

    Pour le prochain, je pense axer la préparation sur le yoga, tout en veillant à avoir une alimentation saine et complète, de façon à ne pas trop m’éparpiller dans une multitude de pratiques.

    Belle fin de journée

    Répondre
    • Meli Green Seed

      20 septembre 2015 at 15 h 21 min

      Bonjour Marie-France,

      je suis surprise car mon dernier commentaire n’a visiblement pas été modéré.
      Mon témoignage était-il trop personnel ?

      Au plaisir de te lire

      Bonne continuation !

      Répondre
      • Marie-France

        20 septembre 2015 at 19 h 55 min

        C’est chose faire Meli Green Seed, je mets du temps pour modérer car je ne me connecte pas tous les jours sur le net 😉 Merci de votre témoignage !

        Répondre
  14. YILDIZ

    20 septembre 2015 at 21 h 42 min

    Bonsoir Marie,
    Très jolie photo de toi et de ton petit coeur, tout en vert…

    Répondre
    • Marie-France

      21 septembre 2015 at 14 h 22 min

      Merci 🙂

      Répondre
  15. Pingback: Grossesse et bébé | Pearltrees

  16. Julie

    2 octobre 2015 at 2 h 53 min

    Quel bel article! Je ne manquerai pas de m’y référer le moment venu! C’est quand j’ai décidé d’avoir un enfant que j’ai fait plein de changements dans ma vie : cosmétiques naturels, manger moins de viande, manger bio, exit les produits transformés et les produits chimiques dans la maison. Après 2 ans d’essais, je ne suis toujours pas enceinte, mais au lieu de prendre les hormones que m’ont prescrit la clinique de fertilité, j’ai plutôt opté pour l’acupuncture. Si un jour je vis un accouchement je considérerais probablement une session d’acupuncture ou l’hypnonaissance. Merci d’avoir partagé l’histoire de ta grossesse et de ton accouchement!

    Répondre
    • Marie-France

      6 octobre 2015 at 20 h 33 min

      Merci Julie ! Une bonne détox bien accompagnée peut aussi agir sur des problémes de fertilité. Bonne continuation dans tes projets en attendant 🙂

      Répondre
  17. emanuelle

    27 octobre 2015 at 10 h 48 min

    félicitations pour le bébé et j’ai adoré la méthode que vous adoptez pour mener une vie saine

    Répondre
    • Marie-France

      28 octobre 2015 at 14 h 48 min

      Merci Emmanuelle !

      Répondre
  18. Ziplo

    28 octobre 2015 at 11 h 30 min

    Bonjour,
    Est ce que tu as pris de l’acide folique en complément alimentaire avant et pendant la grossesse ?

    Répondre
    • Marie-France

      28 octobre 2015 at 14 h 48 min

      non !

      Répondre
      • Ziplo

        31 octobre 2015 at 18 h 16 min

        D’accord. Tu considères que ton alimentation était suffisamment équilibrée et notamment grâce aux jus verts ?

        Répondre
        • Marie-France

          2 novembre 2015 at 14 h 10 min

          Oui ! Sinon j’aurais eu des carences non ?!?

          Répondre
          • Ziplo

            2 novembre 2015 at 15 h 56 min

            Je suis tes conseils et ton expérience avec plaisir et grand intérêt , j’adapte mon raisonnement en fonction de ce que tu expliques. J’apprécie beaucoup ton blog car il m’inspire.
            Par contre, il est vrai que j’ai du mal à justifier à mon médecin que je ne veux pas prendre d’acide folique car je ne suis pas sûre de moi.
            Manger de la salade 2 fois par jour n’est peut-être pas suffisant… Il faudrait que je me mette aux jus verts aussi. Merci beaucoup de partager tout cela avec nous.

          • Marie-France

            2 novembre 2015 at 18 h 11 min

            merci Ziplo !!

          • Aude

            25 avril 2017 at 9 h 34 min

            Bonjour,
            Après avoir regardé les doses de salades qu’il faudrait manger pour atteindre la dose d’acide folique quotidienne nécessaire, particulièrement les 3 premiers mois, j’ai opté pour les compléments. L’acide folique est nécessaire dès le 1er mois pour fabriquer les organes et la colonne vertébrale du petit.
            Je prends Ergynatal (2 par jour) qui couvre l’acide folique et autres vitamines.

            Par contre, pour celles qui l’ont pris, à quel moment avez vous réduit/arrêté?
            La pharmacienne me dit qu’on peut être carencé pendant 1 an avant de s’en rendre compte, ce qui peut nuire à la grossesse. Mais comme l’acide folique est surtout nécessaire en début de grossesse, et que le reste des vitamines peut être obtenu avec nos bonnes salades…

            A vous lire !

          • Marie-France

            26 avril 2017 at 21 h 55 min

            Aude, je n’ai jamais pris aucun complément alimentaire durant ma grossesse, aussi je vous conseille de demander conseil a votre pharmacieen ou médecin traitant 😉

  19. Elise

    3 novembre 2015 at 22 h 13 min

    Merci de partager ce témoignage avec tes lecteurs. La grossesse, le corps médical, notre entourage en fait souvent toute une histoire. La grossesse n’est pas une maladie, j’ai toujours été très active pendant ma grossesse. Les travaux de la ferme; A presque 6 mois de grossesse je faisais des ballades en vélo, me^me en arrêt j’étais toute par mont et par vaux.
    Un regret aussi sur la péridurale, qui était dosé pour un cheval, mais j’ai eu une sage femme extra, qui n’a pas été pressée de dégainer les forceps. J’espère si un prochain accouchement, avoir le courage de le faire sans péridurale, ou avoir une équipe à l’écoute qui ne surdose pas.

    Répondre
  20. Anne

    16 novembre 2015 at 8 h 34 min

    Merci pour ce super article! Je dois accoucher dans 2 jours et toujours pas de nouvelles de bébé, et je ne veux vraiment pas être déclenchée…. Pourrais-tu me donner les coordonnées en MP du praticien shiatsu que tu as vu? Merci d’avance 🙂

    Répondre
  21. Stéphanie

    13 janvier 2016 at 13 h 50 min

    Bonjour Marie-France et merci pour ton blog qui est tellement bien rédigé, tu as un vrai don pour l’écriture, tes messages sont très communicatifs! J’adore te lire, tu me donnes toujours beaucoup de motivation, de sérénité et d’espoir 🙂
    Je suis enceinte et végétarienne et je ne dis rien aux médecins quant à mon mode de vie, pour éviter les remarques…
    Je ne suis pas du tout stressée par mon accouchement: je veux qu’il se passe bien et zen, alors il se passera comme je le veux! Je décidé dès le début de faire confiance à mon corps car il sait ce qu’il fait, et je sais que le jour de l’accouchement tout se passera merveilleusement bien et simplement. Depuis que je suis enceinte je n’ai plus très faim, par contre mon corps me réclame énormément de jus de fruits et légumes et de produits « frais » type légumes crus ou yaourts… Mais j’ai lu qu’il fallait éviter le soja pendant la grossesse, qu’en penses-tu? Tu en consommais?

    Merci beaucoup et continues!

    Répondre
    • Marie-France

      17 janvier 2016 at 17 h 10 min

      Merci Stéphanie pour ce commentaire si gentil et ton témoignage ! « Tout est poison, rien n’est poison », l’important c’est la dose. Personnellement je consommais du soja pendant ma grossesse (tofu essentiellement), une a deux fois par mois. Si quelqu’un consomme du lait de soja tous les matins, je lui conseillerai simplement de varier les laits végétaux pour faire le plein d’un maximum de vitamines et nutriments 😉

      Répondre
  22. Ziplo

    18 janvier 2016 at 21 h 54 min

    Bonjour,
    Savez-vous si il y a des contre indications à boire du kombucha pendant une grossesse ?

    Répondre
    • Marie-France

      20 janvier 2016 at 22 h 05 min

      Non aucun… c’est bon pour la flore intestinale, ce n’est pas un poison pour bébé. Il faut simplement avoir une alimentation équilibrée et variée pendant la grossesse !

      Répondre
  23. Pingback: Un chemin de bienveillance parentale : la naissance – grainesquisaiment

  24. Ziplo

    16 février 2016 at 20 h 04 min

    Je suis enceinte de presque 5 mois et je reviens lire fréquemment ton article que je trouve très intéressant et complet.
    Je me pose une question sur le kombucha, il m’arrive d’en boire mais je ne sais pas pourquoi, j’ai peur que ce ne soit pas conseillé pendant la grossesse, j’ai aussi arrêté de manger mes graines germées. As-tu un avis ou des informations sur le sujet ?
    Merci beaucoup.
    Bonne soirée

    Répondre
    • ziplo

      17 février 2016 at 13 h 38 min

      Toutes mes excuses, je n’avais pas vu ta première réponse. Me voilà donc rassurée. Merci beaucoup.

      Répondre
  25. Déborah

    19 janvier 2017 at 15 h 15 min

    Bonjour, j’arrive dans mon dernier mois de grossesse et j’ai suivi la plupart de vos conseils !
    Je me suis procurée les fleurs de Bach et je me demandais juste pour le Rescue s’il n’était pas possible de le prendre pendant le travail en cas de panique ou de perte de contrôle…

    Merci pour votre réponse !

    Répondre
    • Marie-France

      26 janvier 2017 at 10 h 55 min

      Bien entendu Déborah, vous pouvez prendre Rescue durant le travail. Par contre, pensez bien a votre respiration, c’est le principal, rester positive et concentrée 😉

      Répondre
  26. vieonaturelle

    20 janvier 2017 at 18 h 58 min

    Bel article, bravo bonne continuation !

    Répondre
  27. Valentin

    9 février 2017 at 12 h 30 min

    Bonjour je viens de voir votre site que j’aime deja beaucoup ..
    je vient tout rescement d’apprendre que je suis enceinte ( pour la première fois 🙂 ) . J’aimerai vraiment changer mon alimentation et avoir une alimentation la plus saine possible .. je ne sais pas vraiment comment m’y prendre ( surtout par peur d’avoir des carence ou de manger des choses mausaive pour le bébé … )
    Pourriez vous m’aidez svp ?
    Merci d’avance pour vos conseils

    Charlotte

    Répondre
    • Valentin

      9 février 2017 at 12 h 33 min

      Je n’ai pas vraiment d’idée de recette ..

      Répondre
    • Marie-France

      10 février 2017 at 9 h 26 min

      Charlotte, la seule chose que je peux vous proposer dans votre cas est un accompagnement naturopathique. Cela me permettra de connaitre vos habitudes de vie, vos besoins et envies et de vous proposer un plan d’hygiéne adapté. Bonne grossesse en attendant !

      Répondre
  28. Orane

    21 février 2017 at 7 h 23 min

    Merci beaucoup pour ce témoignage ça me conforte dans ma décision d’accoucher naturellement, je suis à 4mois c’est tout neuf, et je fais comme vous j’écoute mes envies. personnellement je ne suis ni vegan, ni végétarienne mais depuis quelques semaines je ne supporte plus la viande, du coup céréales fruits légumes oléagineux sont mes alliés et c’est ultra énergisant, j’ai toujours un peu peur du terme puisque c’est mon premier mais je ferai tout pour préparer l’arrivée de bébé le plus naturellement possible. Merci encore pour votre témoignage !

    Répondre
  29. Elodie

    22 août 2017 at 6 h 40 min

    Tres utile et très bien écrit Merci.
    A un mois de mon accouchement je veux préparer sereinement le « après » je me demandais que boir et manger pour aider mon corps à se remettre de l’accouchement et retrouver de l’énergie. Je pensais à des tisanes de gingembre et Le soir tisane de jasmin, Le plein de vitamines ( fruits et légumes) La journee, des dates et des noix, de l’eau de coco. Des conseils ?
    Je vais commencer les tisanes de feuilles de framboisier rouge cette semaine et j’ai commencé les massage du périne avec l’huile spéciale Weleda.

    Répondre
    • Marie-France

      23 août 2017 at 13 h 55 min

      Bonjour Elodie, je ne peux pas répondre à cette question en quelques lignes, cela ferait l’objet d’une consultation en naturopathie d’une heure 30 ! Tout dépend de votre façon de vous alimenter maintenant, de vos carences, des vos faiblesses organiques, si vous allaitez ou pas bébé, etc…

      Répondre
  30. Margaux

    29 août 2017 at 6 h 13 min

    Magnifique retour sur expérience. Ta grossesse fait rêver.

    Répondre
  31. Maryline

    17 mai 2019 at 4 h 19 min

    Merci pour ce bel article ! J’aurais souhaité le découvrir plus tôt dans ma grossesse… Le terme est pour mardi.
    Magnifique expérience sur vous avez vécu en vous écoutant !

    Répondre

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cheap Jerseys wholesale nfl jerseys wholesale nfl jerseys cheap oakleys cheap jerseys Cheap Jerseys fake oakleys fake ray ban sunglasses cheap gucci replica cheap oakleys cheap ray ban sunglasses fake oakleys replica oakleys fake cheap ray bans fake oakleys cheap gucci replica fake cheap ray ban sunglasses wholesale jerseys shop cheap fake watch sale replica oakleys replica gucci red bottom shoes cheap jerseys cheap oakleys fake oakleys cheap replica oakleys cheap replica oakleys fake oakleys replica oakleys cheap oakleys wholesale cheap oakleys outlet